Tech

Une serre photovoltaïque française économise 3,1 gigawattheures et 4 tonnes / hectare d’asperges en un an

La serre solaire a été construite par le promoteur français Tenergie en 2017 et a enregistré l’année dernière une performance impressionnante en termes de productivité électrique agricole.

de la part de PV Magazine France

En avril 2017, le développeur français d’énergie renouvelable Tenergie a mis en service sa première serre photovoltaïque basée sur sa technologie propriétaire, Tenairlux, à Malimort, dans les Bouches-de-Rhône dans le sud de la France. L’usine est construite avec des panneaux de 265 W et une puissance installée de 2,1 MW.

«Quatre ans après la mise en service de cette serre de 33 000 m², nos commentaires ont été positifs, avec des rendements de 4 tonnes / hectare en cette première année de culture d’asperges vertes de Provence, après une période de cultures variées dont courgettes et navets. [and] Des patates douces pendant les trois premières années et la production de 3,1 gigawattheures d’électricité verte, ce qui équivaut à la consommation de 700 ménages, hors chauffage, a écrit l’entreprise dans un rapport détaillé. Pour l’année 2022, le rendement agricole projeté devrait passer à 9 tonnes / hectare.

«Depuis le début de ce projet, nous nous sommes impliqués dans la construction du cahier des charges avec Laurent Chabert, maraîcher et gérant du domaine familial Domaine Saint Vincent, afin que son outil réponde pleinement à ses attentes», a déclaré Nicholas Goffrin, président de Tenergy. “Extrêmement efficace et innovante, grâce notamment à l’installation de modules PV, cette solution spécialement conçue permet une meilleure diffusion de la lumière, une meilleure ventilation et une température plus constante.”

READ  Télétravail permanent chez Microsoft

Parmi les avantages de ce concept de serre, l’installation de modules photovoltaïques permet de réduire l’ombre au sol (36% contre 52% pour une serre traditionnelle). La lumière est mieux utilisée grâce à l’utilisation de polycarbonate filtré et diffusée, améliorant ainsi l’uniformité de la lumière au sol. La ventilation basée sur le système d’ouverture de toit combiné à une trappe robotique latérale complète – contrôlée en fonction du climat intérieur et des restrictions météorologiques extérieures – est censée permettre un contrôle précis du climat.

“D’une part, dans cette première année de culture d’asperges dans la serre Tenairlux, nous produisons des produits d’une qualité particulièrement exceptionnelle”, a déclaré Chabert, ajoutant que la cueillette des asperges se terminera cette année à la mi-avril. “D’une part, grâce à sa grande taille et à sa conception très innovante, la ventilation, la luminosité et la température de la serre sont nettement améliorées pour améliorer la gestion du climat, mais aussi pour gagner du temps et des conditions de travail.”

Tenergie souhaite développer une trentaine de ces serres d’ici trois ans. Une dizaine de projets sont actuellement à l’étude. L’entreprise travaille également sur d’autres synergies possibles avec le monde agricole, notamment dans des projets liés à la digestion anaérobie.

À ce jour, 75% des centrales solaires de Tenergie sont liées au monde agricole, comme les serres ou les toits de bâtiments agricoles. En France, Tenergie possède et exploite un parc de plus de 1 000 centrales solaires et éoliennes d’une puissance installée de 615 MW.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer