Economy

Une “parade de licornes” devient publique pour un millésime 2020 exceptionnel

(FICHIERS) Airbnb, dont on voit ici une photo illustrative de son logo prise le 22 novembre, devrait voir sa valorisation dépasser les 40 milliards de dollars à son entrée à Wall Street jeudi (AFP / Lionel BONAVENTURE)

(FICHIERS) Airbnb, dont on voit ici une photo illustrative de son logo prise le 22 novembre, devrait voir sa valorisation dépasser les 40 milliards de dollars à son entrée à Wall Street jeudi (AFP / Lionel BONAVENTURE)

Airbnb et DoorDash font leurs débuts à Wall Street cette semaine, clôturant un «défilé de licornes» qui sera rendu public à la fin de l’année, une bonne année 2020 alimentée par l’abondance de liquidités sur les marchés.

Ces «licornes» (entreprises non cotées valorisées à plus d’un milliard), dont les valorisations s’élèvent parfois à des dizaines de milliards de dollars, sont majoritairement concentrées dans la technologie.

C’était le cas du groupe d’analyse de données et d’intelligence Palantir et Snowflake, la société de stockage de données dans le cloud (informatique à distance), qui ont tous deux fait irruption sur le marché boursier en septembre.

Cette semaine voit l’arrivée des services à la demande DoorDash, mercredi, spécialiste de la livraison de repas et Airbnb, jeudi, la plateforme de location d’appartements. En début de semaine prochaine, ce sera au tour du site e-commerce Wish.

Ces start-up devraient profiter d’un marché affamé pour ces jeunes entreprises qui promettent une croissance rapide car elles profitent des changements de mode de vie dus à la pandémie.

Selon StockAnalysis.com, 420 introductions en bourse (IPO) ont été lancées sur les marchés boursiers américains jusqu’à présent cette année, 88% de plus qu’il y a un an à cette époque.

– Record –

(FICHIERS) DoorDash, montré sur cette photo prise le 27 février 2020 un journaliste de l'AFP utilisant son application, fera une grande entrée à Wall Street mercredi (AFP / Eric BARADAT)

(FICHIERS) DoorDash, montré sur cette photo prise le 27 février 2020 un journaliste de l’AFP utilisant son application, fera une grande entrée à Wall Street mercredi (AFP / Eric BARADAT)

Les entreprises ont levé quelque 144,8 milliards de dollars en bourse jusqu’à présent cette année, un record des 25 dernières années, dépassant les 108 milliards levés en 1999 lors de la bulle Internet, selon Dealogic.

“Nous assistons à l’introduction en bourse des plus grandes entreprises technologiques des cinq à sept dernières années, comme Palantir”, a déclaré à l’AFP Dan Ives, analyste chez Wedbush.

L’enthousiasme de Wall Street est particulièrement fort pour les «valeurs de croissance durable» dans des secteurs tels que le commerce électronique, la cybersécurité et le «cloud», a noté Ives.

“Il s’agit de battre le fer pendant qu’il fait chaud parce qu’il y aura une correction du marché”, a déclaré Rob Enderle de l’analyste du secteur technologique Enderle Group.

Le service de livraison de nourriture et d’épicerie DoorDash, basé à San Francisco, espère lever près de 3,4 milliards de dollars à un prix unitaire de 102 dollars par action, pour une valeur de près de 39 milliards de dollars.

Avec DoorDash, «le défilé des licornes qui devient public commence», déclare Renaissance Capital.

En juin, le réseau de livraison n’était évalué qu’à 16 milliards de dollars dans le cadre d’un tour de financement privé.

Cette activité de livraison à domicile a explosé pendant la pandémie, les restaurants proposant des options de restauration limitées et les clients craignant d’être exposés au Covid-19.

Les analystes sont sceptiques quant à ces évaluations exorbitantes et sonnent la sonnette d’alarme.

David Trainer, un expert chez New Constructs, a averti les investisseurs sur Twitter que l’introduction en bourse de DoorDash semblait “la plus ridicule” de l’année.

L’offre de DoorDash “n’a aucune valeur, 0 $, au-delà du renflouement des investisseurs privés avant que les investisseurs publics sans méfiance ne se rendent compte que l’entreprise n’est pas viable dans sa forme actuelle”, a déclaré Il a ajouté que l’utilisation de DoorDash diminuera probablement avec la fin de la pandémie.

– Rebond des voyages? –

Airbnb, pour sa part, qui a vu son activité se dégonfler avec le reste de l’industrie du voyage, promet d’être un meilleur pari une fois que les utilisateurs du monde entier reviendront aux vacances et au tourisme, M. Train.

Airbnb, basé à San Francisco, prévoit de lever 3 milliards de dollars, ce qui valoriserait le groupe à 42 milliards de dollars.

La plateforme de location saisonnière a réussi à renverser la vapeur après quelques mois difficiles au début de la pandémie de coronavirus.

Le groupe sera coté à la bourse du Nasdaq sous le symbole «ABNB».

“Il y a une chance maintenant d’obtenir tout l’argent que vous voulez, au moins au cours des deux prochaines années, sans risquer un crash du marché”, a déclaré Enderle. “Cela peut convenir avec le vaccin, mais généralement tout le monde ne fonctionne pas de cette façon.”

gc / vmt / lo / cjc

READ  Premiers pas Volkswagen ID.3: aide à la conduite en toute sécurité

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer