Top News

Une étude suggère que les symptômes prolongés de Covid affectent une personne sur huit

émis en :

Paris (AFP) – Une personne sur huit infectée par le coronavirus développe au moins un des symptômes de la longue maladie Covid-19, l’une des études les plus complètes sur la condition à ce jour, qui a été proposée jeudi.

Avec plus d’un demi-milliard de cas de coronavirus enregistrés dans le monde depuis le début de la pandémie, on s’inquiète de plus en plus des symptômes durables observés chez les personnes atteintes de Covid-19 prolongé.

Cependant, aucune des recherches actuelles n’a comparé des personnes atteintes de Covid à long terme avec des personnes qui n’ont jamais été infectées, ce qui rend possible que certains problèmes de santé n’aient pas été causés par le virus.

Une nouvelle étude publiée dans The Lancet Journal a demandé à plus de 76 400 adultes aux Pays-Bas de remplir un questionnaire en ligne sur 23 symptômes prolongés courants de Covid.

Entre mars 2020 et août 2021, chaque participant a rempli le sondage 24 fois.

Au cours de cette période, plus de 4 200 d’entre eux – 5,5 % – ont déclaré avoir le COVID-19.

Parmi les personnes infectées par Covid, plus de 21 % présentaient au moins un symptôme nouveau ou très grave trois à cinq mois après l’infection.

Mais près de neuf pour cent du groupe témoin qui n’avait pas de Covid ont signalé une augmentation similaire.

Cela indique que 12,7% des personnes infectées par Covid – environ une personne sur huit – ont présenté des symptômes à long terme, selon l’étude.

La recherche a également enregistré des symptômes avant et après l’infection par Covid, permettant aux chercheurs de déterminer exactement ce qui est lié au virus.

READ  France : l'Europe se prépare à des démarches pour amener la Grande-Bretagne à se conformer à l'accord sur le Brexit

Il a révélé que les symptômes courants prolongés de Covid comprennent des douleurs thoraciques, des difficultés respiratoires, des douleurs musculaires, une perte de goût et d’odorat et une fatigue générale.

‘grand progrès’

Aranka Ballering, l’un des auteurs de l’étude, de l’Université de Groningue aux Pays-Bas, a déclaré que la période prolongée de Covid était « un problème urgent avec l’augmentation du nombre de victimes ».

« En examinant les symptômes dans le groupe témoin non infecté et chez les individus avant et après l’infection par le SRAS-CoV-2, nous avons pu calculer les symptômes qui peuvent être le résultat d’aspects sanitaires des maladies non transmissibles, tels que le stress causé par les limitations et incertitude », a-t-elle ajouté.

Les auteurs de l’étude ont déclaré que ses limites incluaient le fait qu’elle ne couvrait pas les variantes ultérieures, telles que le delta ou l’omicron, et n’avait pas collecté d’informations sur certains symptômes tels que le brouillard cérébral, qui a depuis été considéré comme un signe courant du virus Covid de longue date.

Un autre auteur de l’étude, Judith Rosmalin, a déclaré que « les recherches futures devraient inclure des symptômes de santé mentale » tels que la dépression et l’anxiété, ainsi que des aspects tels que le brouillard cérébral, l’insomnie et le malaise après un effort même léger.

Christopher Breitling et Rachel Evans, deux experts de l’Université britannique de Leicester qui n’ont pas participé à l’étude, ont déclaré qu’elle représentait une « avancée significative » dans les longues recherches précédentes sur Covid car elle comprenait un groupe témoin non infecté.

« De manière encourageante, les données issues d’autres études » suggèrent un taux plus faible de COVID-19 à long terme chez les personnes qui ont été vaccinées ou infectées par la variante omicron, ont-ils déclaré dans un commentaire lié au Lancet.

READ  Le triple champion du Tour de France Greg Lemond a révélé qu'il avait reçu un diagnostic de cancer

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer