Tech

Un secteur vidéoludique attractif et dynamique

Malgré une année compliquée, certains domaines continuent d’avoir le vent en poupe. C’est le cas notamment de l’industrie du divertissement qui, portée par un secteur vidéoludique en pleine croissance, affiche des recettes record. Voici trois raisons qui expliquent cette tendance et qui annoncent une année 2021 pleine de promesses.

Jeux sur mobiles

Selon certaines études, le secteur des jeux vidéo pourrait rapporter 200 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2023. Comment est-ce possible dans un monde qui ne croit plus au succès des consoles traditionnelles sur le marché (xBox series et PlayStation 5) ? Cette croissance exponentielle doit son salut grâce au dynamisme d’autres branches du domaine et aux nouveaux modes de consommation. Le boom des smartphones et la généralisation de l’Internet haut débit ont grandement favorisé la multiplication des applications sur mobiles et les jeux gratuits. Il existe aujourd’hui des milliers d’expériences de ce type accessibles facilement sur ordinateur, tablette ou mobile. Grâce aux achats inGame et à la présence des annonceurs, les jeux mobiles sont devenus une manne financière essentielle des éditeurs. 2020 l’a confirmé et 2021 risque bien de surfer sur la même dynamique. Depuis les succès de Candy Crush Saga et de Pokemon, le free-to-play est devenu la norme, attirant les joueurs invétérés et des millions d’amateurs cherchant des nouveaux moyens de passer le temps. Par ailleurs, les titres phares de la planète tels que PES, Call of Duty ou Fortnite possèdent aussi leur version mobile.

eSport : le phénomène

Apparu dans les années 90, la contraction issue de « electronic sports » se développe à pas de géant et prend de plus en plus d’ampleur dans le secteur vidéoludique. Les gamers sont des e-sportifs professionnels. Ils disposent d’une équipe, d’une structure d’entraînement et remportent des gains qui rappellent certaines sommes stratosphériques de certains sports très populaires. Les fans ont d’ailleurs hâte de remplir de nouveau les salles. Lors de la grande finale de League of Legends, à Paris, 17 000 spectateurs avaient rempli les gradins. Devant leur écran, ils étaient aussi plusieurs dizaines de millions à suivre les performances des équipes chinoise et européenne. Au même titre que Neymar ou Federer, les joueurs sont de véritables stars qui boostent un marché qui ne se fixe aucune limite et qui devrait rapporter 10 milliards de dollars à l’horizon 2030. C’est donc sans surprise que le domaine attire les investisseurs et les sponsors de toute la planète. À côté des plus grands clubs de foot et des célébrités comme Will Smith, les traders en herbe peuvent aussi se laisser tenter en investissant sur des équipes existantes ou sur les éditeurs de jeux vidéo présents en bourse. Pour les personnes qui ne savent pas comment investir leur argent, la bourse fait partie des stratégies d’investissement conseillées en 2020, au même titre que les obligations, l’immobilier ou les produits structurés. Dans un monde qui ne cesse d’évoluer, les perspectives sont grandes, et la plateforme donne une vision d’ensemble des opportunités à saisir pour les personnes qui cherchent à faire fructifier leur capital. Dans les années à venir, les possibilités d’investissement dans le secteur eSport devraient continuer à se dupliquer au regard de l’intérêt des équipementiers et des grandes entreprises. Selon Goldman Sachs, les revenus de droits de diffusion pourraient même représenter 40% du chiffre d’affaires du secteur.

READ  iPhone 12 Pro: un déballage qui sent les années 2010

Un jeu tourné vers la réalité virtuelle

Image Source : pixabay.com

Si le secteur vidéoludique est en pleine croissance, c’est par cette capacité à ne se fixer aucune limite technologique. Afin d’attirer de nouveaux adeptes, le secteur mise sur des expériences de jeu de plus en plus immersives. L’entrée de la réalité virtuelle dans les jeux en est l’un des symboles les plus prégnants. Les débuts discrets d’Oculus font partie du passé. Désormais, les éditeurs de jeux et de consoles misent beaucoup sur ces expériences à mi-chemin entre le réel et le virtuel. Il en est notamment question avec la PS5 dont la sortie sera accompagnée d’un casque PSVR2. Il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres, tant la réalité virtuelle s’impose dans l’univers vidéoludique. La qualité des graphismes, les effets des bruitages portent une technologie qui transforme le jeu vidéo en art immersif et fictionnel. Parmi les simulations les plus réussies, Star Wars Squadrons voit les gamers incarner un pilote de la flotte rebelle, ou un espion dans Defector. Ils voyagent aussi dans des galaxies parallèles grâce à Space Pirate Trainer ou Astro Bot Rescue. La réalité virtuelle est une tendance qui s’impose dans tous les secteurs de la société et qui se chiffre à plus de dix milliards d’euros de recettes.

Le jeu vidéo est désormais le roi du divertissement. En s’adaptant aux nouveaux supports de consommation et aux nouveaux modes de vie portés par le tout numérique, le monde des jeux virtuels ne cesse de se développer par le biais de technologies toujours plus innovantes. La dématérialisation et la réalité virtuelle sont les tendances qui vont porter le secteur en 2021.

 

READ  à partir de 5,99 € / mois avec B & YOU et Auchan

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer