World

Un employé de supermarché a volé près de 20000 $ en cartes-cadeaux

La femme a comparu au palais de justice du comté de Hut Valley pour la décision. La photo ci-jointe

Une employée de supermarché qui a volé des cartes-cadeaux de 20 000 $ à son employeur a été invitée à les rembourser.

Marys T. Bonnie a comparu aujourd’hui au palais de justice du comté de Hot Valley sur un chef d’accusation d’accès malhonnête à un système informatique pour obtenir un avantage financier.

Le juge Patrick Grace a déclaré que NT Bonnie, contre qui aucune condamnation antérieure n’avait été prononcée, avait auparavant plaidé coupable à l’accusation.

Il a déclaré que la violation s’étendait sur plusieurs mois de la mi-2019 au début de 2020, période pendant laquelle une femme qui travaillait dans un supermarché était “en position de responsabilité”.

Elle avait accès à un système de caisse enregistreuse, qui pouvait être utilisé pour charger de l’argent sur des cartes-cadeaux pour les clients.

«Sur une période de temps, j’ai recueilli 78 cartes-cadeaux Bonfire de 18, 496,25 $ … le reste était de six autres cartes-cadeaux d’une valeur d’environ 1 200 $.

Au total, elle a volé 19 696,25 $ de cartes-cadeaux, laissant le supermarché de sa poche.

Selon le rapport de suivi avant le jugement de T-Boni, elle a déclaré qu’elle et son partenaire avaient du mal à se réunir.

«J’ai vu cela comme un moyen d’atteindre le style de vie que je voulais atteindre», a déclaré le juge Grace.

L’infraction était «pleinement délibérée et calculée» et T-Bonne était «en position de confiance» dans son lieu de travail, ce que le juge considérait comme un élément aggravant de la peine.

READ  Le premier ouragan s'est formé en 2021 au large des Fidji

On a estimé qu’elle avait du mal à subvenir à ses besoins financièrement, “mais ce n’était pas la façon de gérer cela.”

Abonnez-vous à Premium

Cependant, le juge Grace a déclaré que NT Bonnie a accepté la responsabilité de la violation et est maintenant de retour au travail dans un domaine différent.

“Vous avez informé l’employeur de votre situation et cela devrait être à votre honneur … Il faut du courage pour vraiment y arriver.”

Le juge a déclaré que le nouvel employeur de T Bonnie était disposé à la soutenir pendant sa peine.

Elle a été condamnée à six mois de prison dans la communauté avec un couvre-feu de 20 h 00 à 7 h 00 tous les jours.

Il lui a également ordonné de payer le montant total volé à titre de compensation.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer