World

Un Britannique apprend à aimer son apparence après que ses parents aient abandonné son visage « paniqué » à sa naissance

Dans une nouvelle interview avec LADbibleLancaster, 38 ans, a expliqué que même s’il n’avait pas formellement découvert pourquoi ses parents l’avaient quitté avant l’âge de 25 ans, c’était une conclusion qu’il avait déjà tirée lui-même.

« Je façonnais les pièces, je faisais les réponses, et à ce moment-là, ils m’ont quitté parce que j’avais l’air différent », a-t-il déclaré au point de vente. « Ils m’ont quitté parce que je ressemblais à ça et ça m’a ruiné. »

Lancaster a souffert d’intimidation et de ridicule pour son apparence toute sa vie. Ce n’est qu’à l’âge de 20 ans qu’il a traversé une période de « croissance et de guérison » et qu’il est finalement devenu à l’aise et fier de son apparence.

Lancaster a dit qu’il se tenait devant le miroir du gymnase LADBible Alors qu’il regardait dans le miroir, il réalisa qu’au lieu de lever les yeux, il souriait.

« Pour la première fois depuis, je ne me souviens pas combien d’années j’ai vraiment aimé ce que j’ai vu. »

Le syndrome de Treacher Collins a été mis en évidence dans le best-seller du New York Times et l’adoption du film Wonder, nominé aux Oscars.

Lancaster a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il soutenait l’équipe réalisant la version musicale de Wonder.

Lancaster est ambassadrice de Face Equality International, où elle aide à créer un guide pour les parents sur la différence de visage.

Lancaster a également sa propre fondation caritative nommée aime moi aime mon visage Une organisation qui éduque et soutient les personnes et les familles atteintes du syndrome de Treacher Collins et de maladies craniofaciales.

READ  Il conduit presque la longueur de la Nouvelle-Zélande : le chauffeur du camion est disqualifié après avoir mal enregistré ses heures de travail

Lancastre a dit, De l’intérieur Il est reconnaissant envers ses parents qui lui ont donné la vie car il peut maintenant l’utiliser pour aider les autres.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer