sport

Timothy Weah (Lille): “C’était un peu un choc” d’être dirigé par le Celtic

«Ce nul contre le Celtic Glasgow (2-2), en Ligue Europa, est-ce deux points perdus ou un point gagné?
Pour moi, c’est un point gagné. Parce que c’était un match difficile contre une grande équipe. En première mi-temps, nous n’étions pas aussi forts que d’habitude. Mais après la pause, on a tout donné, on a marqué deux fois. Nous ne cherchions pas seulement un match nul mais la victoire. Mais nous prenons un bon point qui nous laisse à la deuxième place. Donc je pense que c’est positif. Nous devons apprendre de nos erreurs et rebondir.

Nous avons senti votre équipe perdue après le premier but encaissé …
C’était un peu étrange pour nous car nous n’avons pas l’habitude de commencer les matches. Cela a été un peu un choc pour nous. A la mi-temps, dans le vestiaire, l’entraîneur nous a dit de rester calme, de jouer notre jeu. Nous avons dû rentrer et nous battre. Je suis fier de ce que nous faisons et fier des garçons.

“Je me bats, je m’entraîne, je donne tout”

Que s’est-il passé dans le vestiaire à la mi-temps?
Nous avons un groupe de combattants. Un grand groupe dirigé par José (La source). Même quand il n’est pas sur le terrain, il est très important pour nous dans le vestiaire. Il ne jouait pas aujourd’hui mais … Sur et en dehors du terrain, il est un peu comme une figure paternelle pour moi. C’est l’un des plus vieux de l’équipe, c’est notre capitaine et notre leader. Sa voix dans le vestiaire est super importante. Il était là à la mi-temps pour nous dire que nous devions nous recentrer, garder la tête haute et c’est ce que les garçons ont fait.

READ  Edinson Cavani à Manchester United, pire transfert du mercato

Comment vous sentez-vous, malgré votre temps de jeu réduit?
Je me sens bien. L’année dernière a été difficile pour moi. Un an de blessure est la pire chose qui puisse arriver à un footballeur. Je suis content de la façon dont ça se passe, je sais que je ne jouerai pas à tous les matchs. Je me bats, je m’entraîne, je donne tout. J’attends juste les opportunités. Je travaille, je travaille, j’essaie de ne pas penser à la blessure que j’ai subie et j’essaye de rebondir. Je continue à prier et j’espère aller de mieux en mieux. “

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer