sport

Thiago Silva: “Nous ne sommes pas des machines”

Le défenseur brésilien de Chelsea Thiago Silva a exprimé son inquiétude concernant les blessures de la pile de matchs en raison du calendrier serré en raison de la pandémie de coronavirus.

«Il faut constamment se réinventer. Nous perdons des joueurs infectés par Covid-19, ou d’autres blessés parce que nous jouons beaucoup de matchs. Nous ne sommes pas des machines », a déclaré le joueur de Chelsea lors d’une conférence de presse, quelques heures après avoir rejoint le centre de formation de la sélection brésilienne, à Teresopolis, près de Rio de Janeiro.

“C’est très inquiétant pour nous”

La Seleçao, qui affrontera le Venezuela vendredi et l’Uruguay le 17 novembre, en matches de qualification pour la Coupe du monde 2022, a été radicalement remaniée, avec une cascade de forfaits pour cause de blessures (Coutinho, Fabinho …) ou de coronavirus pour le Real Madrid milieu de terrain Casemiro. Touché à l’aine, l’attaquant du PSG Neymar est forfait face au Venezuela, mais le staff espère qu’il sera récupéré la semaine prochaine pour affronter Celeste à Montevideo.

“Nous avons vu des études récentes montrant qu’il est plus probable que nous soyons blessés après avoir enchaîné quatre ou cinq matches. (tous les trois jours). C’est très inquiétant pour nous », a insisté Thiago Silva.

Le défenseur de Chelsea, qui a dirigé son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Sheffield United (4-1) samedi, s’est dit impressionné par l’intensité du jeu en Premier League, qu’il a rejoint cette saison. saison, après 8 ans au PSG: «Lors de mes 2 derniers matches, j’ai eu un terrible mal de tête après, car il y a des duels aériens non-stop, un rythme de jeu très élevé. “

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer