entertainment

Tan France « plus émotif » depuis qu’il est devenu père | divertissement

Tan France est « plus émotif » depuis qu’il est papa.

La star de « Queer Eye » – qui a mis au monde son fils Ismail, âgé de 16 mois, via une mère porteuse avec son mari Rob – a admis qu’il s’était découvert une nouvelle facette grâce à la paternité.

Il a dit à PEOPLE, « Je n’ai pleuré que deux fois [‘Queer Eye’]. Mais depuis que j’ai eu mon bébé, cela m’a rendu encore plus émotif. Beaucoup plus émotionnel. »

Le créateur de mode de 39 ans est actuellement au Royaume-Uni pour le tournage de « Say Yes To The Dress » et a admis qu’être loin de son fils est « la partie la plus difficile, sans aucun doute, d’être un père qui travaille ».

« Je travaille de longues heures. Donc parfois je ne le vois que lorsque nous le mettons au lit », a-t-il ajouté.

« Et ça me rend très ému parce que je déteste vraiment ne pas passer beaucoup de temps avec lui. Il me manque vraiment tout le temps. »

Pendant ce temps, Tan se retrouve à pleurer plus que jamais lors de la nouvelle série « Queer Eye », qu’il a tournée à la Nouvelle-Orléans aux côtés des co-stars Anthony Borowski, Jonathan Van Ness, Karamo Brown et Bobby Burke.

Il a récemment expliqué que ses explosions avaient été causées par l’impact continu de l’ouragan Katrina, qui a frappé la ville en 2005.

Tan – qui est né et a grandi au Royaume-Uni – a déclaré : « Je ne vivais pas en Amérique lorsque Katrina est arrivée.

« Voir la dévastation, voir ce qu’il a fait aux familles, voir à quel point il a causé de la pauvreté, cela m’a fait me sentir ainsi.

READ  Harry et William ont un code secret à 3 mots pour les situations extrêmes

« Certains de nos héros n’ont jamais pu récupérer. C’est pourquoi les transformations sont si spéciales, car c’est comme si beaucoup d’entre eux avaient résisté au temps. »

Tan a également révélé que lui et ses collègues avaient été contraints de devenir plus créatifs au fil des ans.

Il a ajouté: « Nous en parlions tous – à quel point c’était difficile dans les deux premiers épisodes – puis nous avons réalisé que cela nous pousse vraiment à travailler encore plus dur et à essayer quelque chose de nouveau qui les choquera, ou à dire quelque chose qu’ils ne feraient pas. ‘attendez-vous à dire ou à partager des informations sur quelque chose que nous n’avons pas partagé auparavant’. »

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer