sport

Stamin Belchev : De nombreux garçons ont fait un pas vers le football masculin, mais il reste encore beaucoup à désirer

À l’été 2022, le CSKA a annoncé la nomination de Stamin Belchev comme entraîneur de l’équipe réserve. Lors de sa première apparition dans la South West Third League la saison dernière, l’équipe a terminé à la cinquième place. Il occupe désormais la deuxième place, à 6 points du leader Miner Pernik, ce qui confirme le développement ascendant de l’équipe des moins de 19 ans, qui constitue l’épine dorsale du doublé des Reds.

« Pour être honnête, je suis surpris que nous ayons terminé deuxième. Je ne m’attendais pas à ce que l’équipe soit dans cette position à la fin de l’année, mais en regardant le match et les résultats, je pense que c’est bien mérité. Cette équipe aussi « Nous avons participé à la Coupe Senior BFS (note – le vainqueur gagne une part Pour la Ligue des Champions de la Jeunesse de l’UEFA). Là, nous attendons le tirage au sort des demi-finales. Ce sera en avril et en mai la finale. « Nous contractons également joueurs de l’équipe de 2007 et 2008 », a déclaré Belchev à Tema Sport.

CSKA avec trois options pour la base de formation de l’école des enfants et des jeunes

Voici qui ils sont

« De l’équipe première, seuls Georgi Chorbadzhiski, Mark Emilio Papazov et Ilyan Antonov ont joué pour nous. Mais ici, nous parlons de jeunes garçons, pas de footballeurs établis dans l’équipe première. Comme à Ludogorets ou au CSKA 1948. Cependant, nous sommes « , ajoute le spécialiste des adultes. 54 ans : « Avec le temps, il faudra avoir des joueurs prêts à 100% à rejoindre les hommes si nécessaire. « Et lorsqu’ils décident d’appeler, ils doivent être parfaitement préparés. »

READ  Jeux mondiaux universitaires : la France ajoute l'or en patinage de vitesse après avoir éliminé les 3 meilleures équipes | Jeux mondiaux universitaires FISU

« La deuxième équipe du CSKA n’a pas la possibilité d’entrer dans la Deuxième Ligue. Même si nous devenons premiers, la promotion gagnera la deuxième place du groupe. La raison est que nous sommes officiellement entrés dans la Troisième Ligue la saison dernière et nous n’avons donc pas les qualifications nécessaires. qualifications. » Droit d’aller dans un groupe supérieur. Mais au printemps, je veux aussi continuer les bons matches et les bons résultats. Les objectifs seront fixés par moi pour qu’il y ait de la motivation chez les garçons. Je garde une trace de tous les résultats et performances des équipes à l’école, car j’ai aussi besoin de savoir qui mettre en double, car nous utilisons également des garçons de l’équipe des moins de 17 ans. Parfois, c’est aussi la raison des mauvais résultats scolaires, car c’est ainsi que l’on affaiblit le groupe spécifique. Mais il s’agit là d’un processus de développement inévitable », estime Stamin Belchev.

« Pour la plupart des garçons, le pas vers le football masculin avait déjà été franchi la saison dernière, lorsque nous avons de nouveau participé à la Troisième Ligue du Sud-Ouest et avons vu à quoi cela ressemblait – les terrains, les adversaires, les batailles difficiles. Cette campagne, le « C’est quelque chose qui nous est familier, ainsi qu’aux joueurs. » Ils savent à quoi s’attendre. C’est un travail amusant. Je suis très content de ce qui a été fait avec ces garçons. Ils ont bien progressé. Beaucoup d’entre eux ont fait un grand pas en avant. Mais « il y a encore beaucoup à désirer pour les rapprocher du football masculin, des exigences d’être footballeurs dans l’équipe première du CSKA. Et en plus, ils ne sont pas prêts », a déclaré l’entraîneur de la deuxième équipe de l’Armée. dit catégoriquement.

READ  L'Université française décerne à Harbhajan Singh un doctorat honorifique en sport et actualité sportive

Il a ajouté à propos de lui-même : « Bien sûr, le football masculin me manque, mais on ne sait rien. Faisons notre travail là où nous en sommes, et pour l’avenir, le temps nous le dira. » Stamen Belchev a également partagé son opinion sur «l’Armée», puisque le 10 décembre le CSKA a joué son dernier match avant le début des grandes reconstructions.

« J’ai vécu beaucoup d’émotions inoubliables. La victoire contre BATE Borisov en Ligue Europa et le succès contre Ludogorets en Coupe (score – 2:1 après prolongation le 14 décembre 2017, quarts de finale) sont probablement celles que j’ai vécues. je ressens le plus. » Des souvenirs vifs, de nombreux matches resteront dans ma mémoire, alors que j’ai touché le stade magique de « l’Armée bulgare », a conclu Stamin Belchev.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer