Economy

Six banques sanctionnées pour des frais excessifs sur les paiements par carte

Selon “Le Parisien”, six banques ont été épinglées par la DGCCRF. Ils auraient été passibles d’amendes de 2,8 millions d’euros.

Selon informations du Parisien, des amendes d’un montant total de plus de 2,8 millions d’euros ont été infligées à six banques françaises pour la répression de la fraude pour facturation de frais excessifs lors de paiements par carte bancaire.

Ces amendes ont été infligées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et du contrôle des fraudes (DGCCRF) à BNP Paribas (amende de 1,494 million d’euros), à la Banque Postale (1,168 million d’euros), à la Banque Populaire du Grand Ouest (74446 euros), à la banque Afone. (58 200 euros), la Caisse régionale Crédit Agricole Normandie (48 276 euros) et la Caisse fédérale du Crédit Mutuel Maine Anjou Basse-Normandie (35 600 euros).

Trois types d’infractions ont été identifiés lors des contrôles effectués en 2018 par la DGCCRF, détaille Le Parisien en ligne. Ce dernier a épinglé le “manque de transparence des prix“En ce qui concerne les clients marchands des banques dont les contrats n’indiquent que”une commission globale qui, faute d’être détaillée, ne permet pas la concurrence avec les autres acteurs bancaires“. Concernant les clients consommateurs,”les banques ne respectent pas leur obligation de fournir des cartes de débit et / ou de crédit identifiables visuellement».

En outre, les soi-disant cartes de paiement doubles, “offrant un choix de débit immédiat ou de crédit renouvelable à la caisse, sont soumis à des frais d’interchange excessifs“. La commission d’échange est payée par la banque du commerçant à celle du consommateur lors d’une transaction par carte bancaire.”Depuis 2015, le plafond maximum de cette commission d’interchange est réglementé au niveau européen afin d’éviter tout abus de la part des banques.», Écrit le journal en précisant que la commission maximale a été fixée à 0,2% pour les cartes de débit et à 0,3% pour les cartes de crédit. Mais, selon le journal, lors des contrôles en 2018, «l’autorité a constaté que toutes les banques surveillées facturent 0,3% de commission sur un trop grand nombre de ces doubles cartes, quel que soit le type de paiement choisi par le consommateur».

READ  Le siège français du Groupe SEB partenaire pour le contenu en ligne de Chefclub

Le parisien précise également que La Banque Postale »prend acte de la décision de la DGCCRF relatant les faits constatés en 2018. Des mesures ont été prises pour se conformer aux manquements constatés», Précise-t-elle en insistant sur le fait que«la sanction ne concerne que les doubles cartes“. Cependant, BNP Paribas”conteste les conclusions de l’enquête de la DGCCRF et a fait appel devant le tribunal administratif de Paris».

A voir aussi – Michel Mathieu, PDG de LCL: “Chaque question importante nécessite une rencontre physique”

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer