Top News

Seul l’ADN de Curtis a été retrouvé sur le corps de la jeune femme

L’ADN de 63 chiens a été pris pour comparaison avec ceux trouvés sur le corps de la jeune femme retrouvée morte en novembre 2019. Seul l’ADN de Curtis correspond.

Ces résultats étaient très attendus dans l’enquête sur la mort d’Elisa Pilarski, cette jeune femme retrouvée morte dans la forêt de Retz le 16 novembre 2019. Selon nos informations, seul l’ADN de Curtis, le chien du compagnon de la victime , a été retrouvé sur les vêtements et le corps de la jeune femme. L’hypothèse d’un combat avec les chiens des chiens de chasse s’écarte.

L’ADN de 63 chiens a été prélevé, celui des 62 chiens de la meute et celui de Curtis, pour être comparé aux traces retrouvées sur le corps et les vêtements qu’Elisa Pilarski portait le jour du drame. L’ADN de Curtis, un Pitbull Terrier américain appartenant à son compagnon, a été retrouvé sur le corps de la victime et sous l’ongle ainsi qu’à l’intérieur de ses vêtements.

Curtis a mordu la victime

De plus, ces analyses tendent à exclure une bagarre entre le Pitbull et les chiens de la meute de chasse car seul l’ADN du premier a été retrouvé sur sa muselière. De plus, toujours selon nos informations, un ADN canin inconnu a été retrouvé sur les vêtements de la jeune femme. Ce dernier n’appartient pas aux chiens de la meute.

L’hypothèse selon laquelle Curtis s’est retourné contre Elisa Pilarski et l’a attaquée est également étayée par le fait que l’ADN de la jeune femme, enceinte de sept mois, a été retrouvé dans des traces de sang retrouvées sur les lèvres et les lèvres. L’œil droit de Curtis. Ces analyses s’ajoutent au fait que seule la mâchoire de Curtis correspond aux marques de morsure sur le corps de la victime.

READ  Donald Trump évoque "un cadeau du ciel" après son infection au Covid-19

Les chiens “innocents” de la meute

Pour le Rallye la Passion, l’organisateur de la chasse à chiens qui a eu lieu ce jour-là, ces résultats de tests sont la preuve de “l’innocence” de ses chiens. “Ces tests (…) ont révélé avec certitude que seul l’ADN du chien de la victime était présent sur les blessures de cette dernière et à proximité, a écrit la direction dans un communiqué. Les chiens du Rallye la Passion sont donc totalement disculpés et disculpés de toute responsabilité relative à l’accident. “

“Mes chiens sont hors de question, mon honneur est enfin lavé”, s’est félicité Sébastien Van den Berghe, le maître d’équipage, cité dans ce communiqué, qui renouvelle sa “compassion” envers la famille de la victime.

Cécile Ollivier avec Justine Chevalier

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer