sport

Serena Williams se retire de l’US Open avec une déchirure aux ischio-jambiers

Serena Williams s’est ajoutée à la liste des retraits de grands noms de l’US Open mercredi, après s’être retirée du Grand Chelem de l’année dernière avec une blessure aux ischio-jambiers.

Williams n’a pas concouru depuis qu’elle s’est blessée à la jambe droite dans le premier set de son match du premier tour à Wimbledon fin juin.

L’Américaine, qui aura quarante ans le mois prochain, a annoncé sa décision de ne pas participer à l’US Open via une publication sur les réseaux sociaux. Elle rejoint Roger Federer et Rafael Nadal en compétition à Flushing Meadows, alors que le jeu commence lundi prochain, soulevant des questions sur ce à quoi pourrait ressembler l’avenir du tennis sans eux. Le tirage au sort du tournoi a lieu jeudi.

Ce sera le premier tournoi majeur depuis 1997 sans Williams, Federer ou Nadal en simple. Williams a fait ses débuts en Grand Chelem à l’Open d’Australie 1998; Federer l’a fait l’année suivante; Nadal en 2003.

Williams a remporté 23 titres en simple du Grand Chelem, un record à l’ère professionnelle. Une seule joueuse dans l’histoire du tennis a plus que cela, Margaret Court avec 24.

Federer, Nadal et Novak Djokovic partagent le record masculin de 20 hommes.

“Après un examen attentif et suivant les conseils de mes médecins et de mon équipe médicale, j’ai décidé de me retirer de l’US Open pour permettre à mon corps de se remettre complètement de ma déchirure aux ischio-jambiers”, a écrit Williams dans un article mercredi.

Sa remarque s’est terminée par: “Je vous verrai bientôt.”

READ  Sûrs de leur force dans le Chaudron, les Bretons prennent la tête de la Ligue 1 ... Revivez ce net succès (0-3) avec nous

L’entraîneur de Williams, Patrick Muratoglu, a également publié un article sur les réseaux sociaux, dans lequel il a déclaré: “Nous avons fait tout ce que nous pouvions” et a ajouté: “C’est déchirant, mais c’est la seule décision possible.”

Williams a remporté six tournois en simple à l’US Open, le plus récemment en 2014. Dans ses cinq matchs sur terrain dur à New York depuis lors, elle a atteint la finale à deux reprises – s’inclinant contre Naomi Osaka en 2018 et Bianca Andreescu. En 2019 – et les demi-finales trois fois de plus, y compris l’année dernière.

Son meilleur service du jeu et ses coups de fond puissants ont permis à Williams de rester parmi les prétendantes au titre dans les tournois majeurs, en particulier sur les terrains durs et le gazon.

Cette saison, elle a atteint les demi-finales de l’Open d’Australie en février, avant de s’y incliner face à la championne d’Osaka. À Roland-Garros, joué sur terre battue, Williams a perdu au quatrième tour face à Elena Rybakina.

À Wimbledon, Williams mouillait alors qu’elle menait 3-1 lors de son match d’ouverture lorsque sa botte gauche semblait perdre de la vitesse alors qu’elle frappait avec un coup droit et que sa jambe droite était maladroitement pliée.

Elle a essayé de continuer mais a finalement dû arrêter de jouer, ne prenant sa retraite qu’au milieu du deuxième match de sa carrière en Grand Chelem et le premier depuis 1998.

Plus de couverture de tennis AP : https://apnews.com/hub/tennis Et https://twitter.com/AP-Sports

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer