Top News

Quelle est la loi en France concernant la plantation d’arbres voisins sur ma propriété ?

Question du lecteur : Que dit la loi sur les arbres ou arbustes poussant sur la propriété d’un voisin ?

Le droit français, en particulier le droit civil, fixe les règles concernant les arbres et autres plantes qui empiètent sur la propriété des voisins.

Dans le cas d’arbres ou d’arbustes avec des branches poussant sur votre propriété, le voisin est légalement obligé de les abattre mais vous n’avez pas le droit de le faire vous-même.

Cependant, l’article 673 stipule que s’il ne s’agit pas de branches entières mais simplement de racines, d’arbres ou de brindilles, vous pouvez le faire vous-même. Malheureusement, si le voisin ne coupe pas les branches volontairement, vous devrez vous adresser à un tribunal local – Tribunal ou tribunal local – Pour un ordre légal de couper des branches (il existe un guide des tribunaux En ligne ici.

Le greffe peut être en mesure de donner des conseils sur le processus. Le ou les avocats peuvent vous aider, contre rémunération, si nécessaire.

Le Code civil établit également des règles sur la proximité des arbres avec la propriété des voisins, bien qu’il n’y ait aucun moyen légal si les arbres sont en place depuis 30 ans ou plus en raison de Loi de trente ans Les règles des droits acquis au fil du temps. En premier lieu, vous devriez demander à votre conjoint quelles sont les règles locales concernant la proximité des arbres.

S’il n’y en a pas, les règles dépendent de la hauteur de l’arbre ou du buisson. S’il mesure deux mètres ou moins, il ne doit pas être à moins de 50 cm de la bordure. S’il est à plus de deux mètres, il doit être distant d’au moins deux mètres.

READ  La France a installé 546 MW d'énergie solaire au premier trimestre - pv magazine international

Si cela n’est pas respecté, vous pouvez exiger que les arbres ou arbustes soient enlevés ou réduits, en premier lieu cela doit être fait par lettre recommandée avec récépissé (Lettre recommandée avec accusé de réception).

S’il refuse, vous devriez essayer la médiation, par exemple en justice conciliatrice Prestations de service.

En cas d’échec, il est nécessaire de déposer une demande auprès du tribunal.

Notez que dans le cas d’arbres de grande taille entre 0,5 m et 2 m de la frontière, la règle des 30 ans contre les poursuites judiciaires ne s’applique que lorsque l’arbre mesure plus de 2 m de haut depuis 30 ans ou plus.

En cas de litige sur l’emplacement exact de la limite, vous pouvez convenir entre vous qu’il sera réglé par un géomètre (géomètre expert) dans un processus appelé démarcation, ou si vous n’êtes pas d’accord, le tribunal peut également l’imposer.

Histoires liées

Le chef d’une entreprise forestière arrêté pour vol de 350 arbres en Occitanie

Jardinage en France : Parlons de la gestion des pelouses

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer