sport

Pour la critique de l’arbitrage par Antoine Dupont après la France et l’Afrique du Sud

Ce n’est pas comme si c’était un très petit point. Le 15 français sera le témoin d’une énorme déception le 15 octobre au matin Eliminer l’odeur de l’Afrique du Sud (28-29) en quarts de finale de la Coupe du monde, au Stade de France. Un premier titre mondial, c’est un défi de taille face à la puissance et au réalisme des Springboks, champions du monde en titre et toujours forts dans les grands matches. Le XV de France, qui a peut-être fait un gros effort, a participé à sa déception massive d’après-match.

Antoine Dupont, Retour sur le terrain après le bonheur du premier tour, et critique de la vie animée de l’arbitre du match. « Et pensez-vous à ce qu’est l’arbitrage ? C’est bon pour éviter les conseils extérieurs… »Le capitaine français a demandé à un journaliste de l’interroger à ce sujet lors d’une conférence de presse d’après-match. « Il y a eu beaucoup de tromperies, et encore plus de frustration, car nous avons tardé à récupérer les images. »

L’arbitre néo-zélandais Ben O’Keefe se montre étonnamment efficace à certains moments, sans aucun scandale. « Je ne sais pas si on perd le match le plus, dans les moments de croisade, peut-être qu’on peut obtenir un penalty. Quand tu mènes de 60 mètres et quand tu mènes d’un tour… », a estimé Antoine Dupont. « Je n’envie pas le pratiquant de pêche qui a recours à l’arbitrage parce qu’il a perdu le match. Mais je ne pense pas que l’arbitrage ait atteint le niveau de jeu actuel. »pour un demi-millimètre, excellente brillance.

« C’est frustrant »

Beto Mofaka, 15e Clavicule de France, partageait le poste de capitaine avec son fils. « Sur les rucks, ils entraient sur les côtés ou à proximité pas du plaquage… On aurait pensé avoir plusieurs avantages pour nuus, ça n’a pas été le cas. C’est dernier, c’est parfumé », dit-il. zone. Des séquences de jeu supplémentaires stimulent l’accumulation audio et en ligne sur le réseau social X. Il n’hésitera certainement pas à faire le parallèle avec les défaites controversées du XV de France en Afrique du Sud en demi-finale du Mondial 1995 (19-15), et finalement face à Neuville Zeeland en 2011 (8-7).

READ  Omar Elabdellaoui grièvement blessé après un incendie d'artifice

Une terre lointaine qui ne nécessite aucune aventure Sélectionneur Fabien Galthié. « Je ne suis pas sur ce terrain. (…) Mais je comprends la position des joueurs, ils vont ressentir beaucoup de frustration en se déplaçant. »Selon lui. Tous les joueurs se rendent au moins compte du mérite des champions du monde sud-africains, toujours en quête de réaliser le doublé. « On ne veut pas aspirer aux Sud-Africains, qu’il faut avoir de l’expérience, qui ont dominé le combat. Ils feront un grand match », a conclu Antoine Dupont.

Réaction que vous recommandez

Mettez à jour en éditant le RTL dans votre boîte mail.

Merci pour le compte RTL qui vous permet d’obtenir les informations de l’actualité RTL pour suivre tous les événements du quotidien

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer