Top News

Paris : une ville toujours si mythique ?

 

La place spéciale de Paris dans l’imaginaire collectif n’est plus à prouver. La cité de l’amour et Ville Lumière captive l’attention des cinéastes et artistes depuis maintenant de nombreux siècles. Mais est-ce encore le cas en 2020 ? On se penche sur des secteurs moins connus qui ont eux aussi dit « Je t’aime » à Paris.

Pic 1 pix

Source : Pixabay

Paris, la plus belle ville du monde ?

N’ayons pas peur des mots : Paris est peut-être la plus belle métropole d’Europe. Il n’y a qu’à voir le nombre de visiteurs qui viennent découvrir la capitale française : 38 millions d’entre eux ont parcouru les rues de la ville en 2019. C’est un nouveau record, qui place la ville dans le haut du classement des métropoles les plus visitées au monde (à la troisième place, derrière Bangkok et Londres).

Et il suffit de se pencher sur le grand écran pour voir cet attrait. Le cinéma compte plusieurs odes à la capitale française, dont Paris Je T’aime (2006), qui confirme le statut de la métropole en tant que ville de l’amour. Le cinéma a particulièrement su capter l’ambiance de Paris, parfois surannée (Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain – 2001), parfois bien sûr gastronomique (Ratatouille – 2007), ou presque fantasmagorique (Minuit à Paris – 2011).

Du côté des artistes peintres, Paris a été croquée, peinte et dessinée de tant de manières qu’il est difficile d’en faire le tour. On mentionnera le Jardin de Montmartre de Vincent Van Gogh, ou encore les Quais du Louvre de Claude Monet.

Au-delà des films et des tableaux, Paris captive

Mais Paris est-elle encore capable de susciter des émotions fortes chez ses visiteurs ? La réponse est oui, si l’on en croit certains secteurs. Modernité oblige, Paris n’est plus uniquement esquissée dans les tableaux, mais elle se trouve maintenant aussi dans les jeux vidéo. La plus époustouflante à ce jour reste une version de la série des Assassin’s Creed d’Ubisoft. Assassin’s Creed Unity. Le jeu se déroule dans un Paris de l’époque de la Révolution, qui a été méticuleusement recréé avec des monuments mythiques, dont Notre-Dame bien sûr.

READ  le nombre de patients hospitalisés en France tombe en dessous de 30000

Des jeux recréent aussi parfois Paris à l’époque moderne : c’est le cas de Modern Warfare 3, qui dépeint un conflit imaginaire dans les rues de la capitale française. Quant à Deus Ex, il fait cheminer le joueur sur les Champs-Élysées… mais des Champs-Élysées plus réduits, et soumis à une loi martiale.

Source : Pixabay

Glamour et lumières de la ville

Logiquement, le secteur de l’iGaming montre quant à lui Paris sous un jour plus favorable. Des machines à sous gratuites en ligne se parent ainsi des attributs de la capitale. C’est le cas du Café de Paris, ou de Double Da Vinci Diamond, qui présente le sourire de la Joconde. Il n’y a pas de mystère à cela : le glamour est parisien, et qu’il y a-t-il de plus chic qu’un casino ?

À ce sujet, on ne peut s’empêcher de rappeler que Las Vegas dispose de sa propre Tour Eiffel – certes de taille réduite. Cela montre bien que Paris et les loisirs démesurés sont souvent associés. Mais les champions de la reproduction sont les Chinois. À quelques heures de Shanghai, vous trouverez ainsi Tianducheng. Il s’agit d’un Paris recréé pour les touristes chinois, avec sa propre tour Eiffel de 100 mètres et ses bâtiments haussmanniens… Bluffant.

 

Soyez donc rassurés, Paris n’a pas perdu son pouvoir d’attraction, loin de là ! On continuera à voir des ricochets sur le canal Saint-Martin, des amoureux qui se bécotent sur les bancs publics et les lumières des cafés pendant encore longtemps sur nos petits et grands écrans…

READ  Memphis Depay voit son rêve de rejoindre le Barça bloqué in extremis, Jeff Reine-Adélaïde est prêté à Nice

 

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer