entertainment

Organiste du PQB et journaliste scientifique planifiant un concert sur l’énergie verte

« Future Now » fusionnera la science et les arts à l’église unie Knox de Parksville

L’organiste Jenny Vincent et le journaliste scientifique de CBC Bob McDonald sont de retour avec un autre concert sur le thème scientifique à Parksville.

Le futur c’est maintenant La science et les arts se mêleront dans une célébration optimiste de l’énergie verte à l’église unie Knox (345, rue Beam) le 22 octobre.

MacDonald parlera de moyens prometteurs pour aider la planète, comme l’exploitation de l’énergie solaire, l’utilisation de l’énergie générée par les vagues océaniques et même les progrès de la fusion nucléaire. Deux grands écrans au sommet proposeront des images en lien avec ses thématiques.

« Vous entendrez de la bonne musique. Jenny est une fantastique organiste classique », a-t-il déclaré.

Vincent jouera une sélection d’orgues allant de Bach à Chopin en passant par Les Chariots de Feu, et se relayera avec MacDonald pour expliquer (quelques minutes à la fois) huit thèmes différents de son dernier livre. L’avenir, c’est maintenant : résoudre la crise climatique avec la crise d’aujourd’hui Les technologies.

MacDonald s’est dit optimiste quant à la transition vers une énergie propre, car les gens sont plus conscients que jamais des impacts du changement climatique – et nous possédons déjà les connaissances nécessaires pour adopter les énergies renouvelables à grande échelle.

« Il y a plus d’énergie qui tombe du ciel vers la Terre en une heure que l’ensemble de la civilisation n’en consomme en un an, il n’y a donc pas de pénurie », a-t-il déclaré. « Nous devons simplement le mettre en place et la technologie pour le faire est là. »

READ  Tante Riddhima Kapoor Sahni a le souhait le plus doux pour les nouveaux parents Ranbir Kapoor et Alia Bhatt : "Bua l'aime déjà"

MacDonald expliquera le fonctionnement de l’énergie, puis passera à l’énergie solaire, éolienne, houlomotrice, géothermique, nucléaire et à la fusion, en repensant le pétrole (sans nuire à l’environnement) et en proposant des idées pour améliorer l’efficacité énergétique.

Lire la suite : Podcast : « L’avenir, c’est maintenant », déclare le journaliste scientifique Bob MacDonald

« Ce n’est pas seulement un problème technologique. C’est un problème social, un problème politique et un problème économique. » « Cela vaut toujours la peine d’être fait parce que le coût de ne rien faire, de faire des affaires comme d’habitude, est le pire. »

Ce sera la troisième édition du concert à thème scientifique de Vincent et MacDonald Odyssée cosmique, Inspiré par l’espace, et Terre, vent, feu et vie – qui s’est concentré sur la planète Terre.

McDonald a déclaré qu’il espère que les gens envisageront des options d’énergie verte telles que l’installation d’une pompe à chaleur ou de panneaux solaires.

« J’ai récemment rencontré un jeune homme qui a installé des panneaux solaires sur son toit, et il conduit une voiture électrique et recharge sa voiture depuis sa maison, donc il conduit gratuitement. C’est l’avenir. »

D’autres développements prometteurs dans le domaine de l’énergie verte incluent les progrès de la technologie de fusion nucléaire, selon McDonald.

« La fusion, c’était il y a 10 ans, il y a 50 ans, c’est une blague. Mais nous nous en rapprochons. » « Il y a une centrale en construction en France actuellement, ITER (Réacteur thermonucléaire expérimental international), qui est en construction, et ils espèrent obtenir plus que ce qu’ils ont donné, ce qui a toujours été un gros problème.

READ  Regardez: Les stars de "Queer Eye" se rendent à la Nouvelle-Orléans dans la bande-annonce de la saison 7

MacDonald a expliqué que pour que la fusion se produise, le plasma résultant doit être chauffé à 150 millions de degrés Celsius, ce qui signifie qu’aucun récipient ne peut le contenir et qu’il est donc suspendu par des aimants incroyablement puissants. L’alimentation des aimants nécessite beaucoup d’énergie, actuellement supérieure à celle générée par la fusion nucléaire, mais ITER constitue une étape vers la résolution de ce problème.

Le Canada a proposé de construire une station ITER, mais a perdu face à la France. Cependant, il existe au moins un développement prometteur de l’énergie nucléaire dans notre pays : de petits réacteurs nucléaires (à peine plus grands qu’un bureau) qui peuvent être construits sous terre et approvisionner en énergie une petite ville.

MacDonald a déclaré qu’avec tout le pessimisme ambiant à propos du changement climatique, il souhaitait trouver des solutions – et était heureux de constater qu’il existait de nombreuses solutions que nous pourrions mettre en œuvre en utilisant la technologie actuelle.

« L’autre chose que vous pouvez faire est d’encourager les jeunes à se soucier de ces choses – parce que c’est leur avenir – et de leur donner un sentiment d’espoir et de dire oui, nous pouvons le faire. »

MacDonald est journaliste scientifique et auteur depuis plus de 40 ans, notamment en tant qu’animateur d’une émission de radio de la CBC. Bizarreries et quarks.

billets pour Le futur c’est maintenant C’est 30 $ et En ligne sur Événementbrite. La fête commence à deux heures de l’après-midi

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer