sport

Open de France sans la France : plus aucun joueur local à Roland Garros après deux tours

La veille du début de cette année Championnat de France Openle dernier homme du pays l’emporte Grand Chelem Concours, Yannick Noépour célébrer le 40e anniversaire de son héroïsme.

Noah a donné un concert de rock sur une scène de fortune installée derrière la ligne de fond du stade principal et a dansé avec la directrice du tournoi Amélie Mauresmo, ancienne tête de série n ° 1 et double championne de France. Des séquences vidéo de la carrière de Noah, y compris la course de la Coupe de 1983, sont projetées sur les tableaux de bord.

Dans l’ensemble, c’était une célébration de certains des jours de gloire du tennis français. Il n’y a pas eu grand-chose à célébrer pour les supporters locaux au fil des jours : lorsque le troisième tour a débuté à La terre rouge de Paris vendrediil n’y avait pas un seul joueur pour que les gens dans les tribunes chantent « La Marseillaise », l’hymne national, ou applaudissent aux sons de « Allez ! »

En effet, les 29 joueurs français – 10 femmes et 19 hommes – sur les courts en simple ont déjà disparu des groupes. C’est la deuxième fois en trois ans sans femmes ni hommes de France après seulement deux tours (il faut sept victoires pour remporter le titre).

Jusqu’en 2021, pas une seule fois cela ne s’est produit depuis l’aube de l’ère du sport ouvert en 1968.

« Les résultats ne sont pas bons », a admis vendredi Nicolas Escudi, directeur technique de la Fédération française de tennis. « Notre objectif est le même que tout le monde : voir nos joueurs briller. Ce n’est plus le cas maintenant. »

READ  Les fans du CSKA devraient être prudents contre le Slavia

Le dernier Français restant dans l’une ou l’autre des rencontres en simple était Arthur Renderknech, qui a entendu beaucoup de soutien enthousiaste lors de sa défaite 2-6, 6-4, 6-3, 6-4 contre la neuvième tête de série, l’Américain Taylor Fritz, jeudi soir. .

Si Rinderknech n’avait pas réalisé qu’il était le dernier espoir, il aurait eu plein de rappels.

« Je l’ai entendu environ 200 fois depuis les tribunes », a déclaré Rinderknech. « Les gens criaient : ‘Tu es le dernier Français ! Tu dois gagner !' »

Ce ne fut pas le cas, il tenta comme ses partisans de contrarier Fritz. Une fois le match terminé, c’est Fritz qui a eu le dernier mot, plaçant son index sur ses lèvres pour émouvoir les spectateurs moqueurs,  » Ssssshhhhhhh ! « 

Cependant, il y a eu des moments mémorables au cours des cinq jours du tournoi de 15 jours lorsque les joueurs locaux se sont intégrés. Lucas Pouille s’est qualifié pour le deuxième tour malgré sa 675e place après avoir fait face à l’alcoolisme et à la dépression. Victoire sauvage de Gaël Monfils sous les projecteurs du Court Philippe Chatrier au premier tour, quand il est revenu de 4-0 dans le cinquième set – bien que cela ait été teinté de tristesse le lendemain, lorsqu’il s’est retiré de l’événement avec un poignet blessé.

Ce genre de choses n’est pas un problème nouveau pour la France. La victoire de longue date de Noah est la seule d’une joueuse française à n’importe quel tournoi du Grand Chelem depuis 1946. Les femmes ont eu de meilleures performances, y compris le titre de Marion Bartoli à Wimbledon 2013, mais leur dernière victoire à Roland Garros est venue via Marie Pierce en 2000.

READ  Jason Cummings et Olivier Giroud échangent des maillots, des réactions et des mises à jour, Soccerros, France

Et de penser : les Français ont régné sur le tennis dans les années 1920 et 1930 via Suzanne Lenglen et les soi-disant Quatre Mousquetaires – Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste – qui ont été honorés de statues à Roland Garros (comme Rafael Nadal, le 14 fois champion d’Espagne).

L’une des choses qu’Escudi, ancienne joueuse du top 20 et ancienne demi-finaliste, a mentionnée lors de ses récents malheurs, c’est qu’il n’y a eu qu’une seule tête de série française à Paris en 2023 : Caroline Garcia, la cinquième tête de série féminine.

Le fait est qu’il n’y avait pas grand-chose avec quoi travailler.

« Si je vous demandais, vous attendiez-vous à ce qu’un Français gagne Roland Garros cette année ? » « Eh bien, non », a déclaré Escudi à un journaliste lors d’une conférence de presse bondée, avant de donner lui-même la réponse.

___

AP-Tennis : https://apnews.com/hub/tennis Et https://twitter.com/AP_Sports

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer