sport

Open d’Australie: Novak Djokovic riposte aux critiques qui l’accusent d’avoir « simulé une blessure » à Melbourne | Tennis News

Novak Djokovic a riposté aux critiques qui l’ont accusé d’avoir « simulé » sa blessure aux ischio-jambiers en disant que cela augmentait sa motivation à remporter un 10e titre record à l’Open d’Australie.

L’état de la jambe gauche serbe a été un sujet de discussion majeur à Melbourne Park après son arrivée au tournoi en soignant une blessure, puis a pris des pauses médicales lors de ses matchs des deuxième et troisième tours.

Mais il a quand même gagné les deux et puis Il a envoyé Alex De Minaur avec une démonstration impitoyable au quatrième tour lundiEt n’a perdu que cinq matches.

S’adressant aux médias serbes dans des citations reprises par tennismajors.com, Djokovic a répondu à ceux qui se demandaient s’il était effectivement blessé, en disant : « Je laisse le doute à ces gens – laissez-les douter.

« Seules mes blessures sont remises en question. Quand d’autres joueurs sont blessés, ce sont eux les victimes, mais quand c’est moi, je fais semblant. C’est tellement amusant. Je n’ai pas l’impression d’avoir besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. « 

« J’ai eu des IRM, des échographies et tout le reste depuis deux ans maintenant. Que je le publie dans ma documentation ou sur les réseaux sociaux dépend de ce que je ressens. Peut-être que je le ferai, peut-être que je ne le ferai pas. »

« Je ne suis pas vraiment intéressé à ce stade par ce que les gens pensent et disent. C’est amusant, intéressant de voir comment le récit autour de moi continue, (un) récit différent par rapport à d’autres joueurs qui ont vécu des situations similaires.

READ  Le sélectionneur de la France Deschamps a déclaré que le match de football avec la Finlande n'était pas amical

« Mais j’y suis habitué et cela me donne une force et une motivation supplémentaires. Je les en remercie donc. »

Je laisse le doute à ces gens – qu’ils se plaignent

Novak Djokovic sur sa blessure aux ischio-jambiers

Il y a deux ans, Djokovic a subi une blessure aux muscles abdominaux lors de son match de troisième tour contre Taylor Fritz avant de remporter le titre. Et il y a eu d’autres matchs, notamment la finale de 2015 ici contre Andy Murray, où il a semblé lutter si mal juste pour récupérer et gagner.

Mais il n’a pas toujours réussi à jouer malgré les blessures. Il a pris sa retraite lors des quarts de finale de Wimbledon en 2017 avec un problème de coude, tandis qu’à l’US Open en 2019 un problème d’épaule l’a débranché au quatrième tour.

Entre-temps, sa récente défaite en Australie, au quatrième tour contre Chung Hyun en 2018, l’a poussé à subir une opération au coude.

La réaction pourrait être contrastée avec celle de Rafael Nadal, qui a terminé Roland-Garros l’an dernier avec des béquilles en raison d’un problème chronique au pied et a été largement félicité pour ses efforts pour remporter un autre titre.

Novak Djokovic, à gauche, de Serbie, est félicité par Alex de Minaur d'Australie après son match de quatrième tour au tournoi de tennis de l'Open d'Australie à Melbourne, en Australie, le lundi 23 janvier 2023. (AP Photo/Ng Han Guan)
photo:
Alex De Minaur (R) était mécontent de la façon dont les médias ont décrit sa sortie de l’Open d’Australie contre Djokovic lundi.

Interrogé sur la blessure de Djokovic, son adversaire De Minaur a déclaré : « Je pense que tout le monde voit en quelque sorte ce qui s’est passé au cours des deux semaines. C’est la seule chose dont tout le monde parle.

« J’étais là sur le terrain contre lui. Soit je ne suis pas un joueur de tennis assez bon pour le démystifier, soit ça m’a semblé bien. »

Le joueur de 23 ans s’est rendu sur les réseaux sociaux mardi pour exprimer sa frustration que ses propos aient été rapportés.

« Je déteste la façon dont les médias vont toujours attiser la controverse et sortir les choses de leur contexte pour faire les gros titres », a-t-il écrit. « Vous avez dominé et nous avons dominé hier. Et si nous nous concentrions sur le tennis pour une fois. Je vais me remettre au travail et m’améliorer. Vous pouvez compter là-dessus. Merci l’Australie. »

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer