sport

“Nous sommes tous Stéphane Guy” lance l’écriture sportive de Canal + lors d’un événement

Ce mardi midi, une soixantaine de salariés de l’écriture sportive de Canal + se sont retrouvés sur le parvis situé devant les locaux de la chaîne, à Boulogne-Billancourt. Pour rester anonymes, ils portaient tous en silence un masque à l’effigie de Stéphane Guy. Une façon de montrer leur soutien à leur ancien collègue, licencié «à tort» le 24 décembre.

Stéphane Guy avait apporté son soutien en ondes au comédien Sébastien Thoen, lui-même licencié pour avoir participé à une parodie de “L’Heure des pros”, l’émission à succès de CNews, la chaîne d’information du groupe. La direction de la chaîne a notamment critiqué un “tenu ostage” à l’antenne par le commentateur phare de la Ligue 1 et de la Premier League de la chaîne cryptée.

«Nous aimerions pouvoir nous exprimer librement, le visage découvert, mais le climat de peur et d’intimidation répété nous en empêche»

La rédaction sportive a envoyé un communiqué de presse pour expliquer cette action: «Avec cette action silencieuse et anonyme, nous voulons signifier que nous sommes tous du potentiel Stéphane Guy, tous susceptibles d’être sanctionnés, licenciés indûment, pour un mauvais mot, un salut amical à un collègue à l’antenne. Nous aimerions pouvoir nous exprimer librement, le visage découvert, mais le climat de peur et d’intimidation répétée nous en empêche. Aujourd’hui, nous réaffirmons notre soutien à Stéphane Guy, évincé après 23 ans d’une fidélité sans faille. Nous réaffirmons également notre attachement à la liberté d’expression lorsqu’elle se situe dans les limites fixées par la loi, à la liberté d’exprimer notre désaccord lorsqu’une décision semble injuste. Des libertés inhérentes aux valeurs de notre pays que nous souhaitons partager par notre direction ».

READ  Ligue 1 - Un coup, un but, succès maximum mais qualité minimum: le "petit miracle" de l'OM

Selon nos informations, Stéphane Guy devrait pour sa part contester la validité de son licenciement, première réaction dans le combat qu’il s’apprête à mener contre son ancien employeur.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer