sport

Mon rêve est de jouer en France, déclare Brahim Danlad, gardien de Black Satellites

Le gardien Danlad Ibrahim a déclaré que ce serait un plaisir de jouer en Ligue 1.

Asante Kotoko a donné une excellente performance lors de la Coupe d’Afrique des Nations U-20 de la CAF qui vient de se terminer, organisée par la Mauritanie, alors que le Ghana a gagné.

Danlad a gardé quatre feuilles blanches dans la tentative du Ghana de remporter le titre.

S’exprimant, le couple aventureux en sécurité pense que les gardiens de but africains excellent principalement en France et aimeraient y jouer.

“ Mon objectif est de jouer en Europe, comme la France et d’autres choses – la France est mon préféré car il y a tellement de gardiens noirs là-bas, et si vous êtes là, vous n’entendrez rien de mal à propos des gardiens de but là-bas, car Moi, la France est celle qui m’intéresse vraiment, mais en tant que footballeur professionnel, vous ne pouvez pas dire que vous voulez un endroit spécifique, donc si vous obtenez un accord ailleurs, vous n’irez pas. ” Onoa TV.

Le jeune gardien a ajouté qu’il n’avait pas encore décidé de son avenir et que son entraîneur déciderait où il allait ensuite.

«Je travaille avec une équipe de direction dirigée par Youssef Chibsa et ils me consultent sur tout.

«Nous avons atterri il n’y a pas longtemps et avons simplement cassé le camp aujourd’hui, et il ne m’a pas parlé de déménager ici ou là, mais je sais qu’il me parlera de tout déménagement lorsque nous nous rencontrerons.

“Tout comme les gens disent que ma prochaine étape est un accord de prêt, cela pourrait être le contraire, comme sortir du Ghana, alors nous prions simplement, ce que Dieu a dit est la chose la plus importante”, a ajouté Danlad.

READ  Christian Prudhomme annonce l'annulation de la course cycliste Paris-Roubaix à cause du Covid-19

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer