Tech

Meta prévoit de former l'IA sur le contenu des médias sociaux en provenance d'Europe – Technologie

Meta Platforms, propriétaire de Facebook, a déclaré dans un article cité par Reuters qu'il prévoyait de commencer à intégrer du contenu de médias sociaux en provenance d'Europe pour former ses modèles d'intelligence artificielle (IA) générative.

Meta formera ses grands modèles de langage sur LLaMA (abréviation de Large Language Model Meta AI), la prochaine génération de grands modèles de langage open source, en utilisant le contenu que les citoyens de l'UE ont choisi de partager publiquement sur leurs plateformes telles qu'Instagram et Facebook. , dit un post.

Ce changement semble aligner l'approche de l'entreprise en Europe sur la manière dont elle gère les données qu'elle alimente dans des modèles d'IA génératifs provenant d'ailleurs dans le monde, malgré la prudence précédente due aux réglementations strictes de l'UE en matière de confidentialité et de transparence.

Un cadre supérieur de Meta a déclaré en septembre que la société utilisait des publications publiques sur Facebook et Instagram pour former ses modèles LLaMA, à l'exclusion des publications privées et des messages partagés uniquement avec des amis.

La Commission européenne ouvre une procédure contre « Mita »

Le géant des médias sociaux a annoncé le mois dernier qu'il commencerait à informer les utilisateurs de ses plateformes en Europe et au Royaume-Uni de la manière dont les informations publiques partagées dans Meta Services seront utilisées pour développer et améliorer l'intelligence artificielle.

Le groupe de protection de la vie privée None Your Business (NYOB) a déposé des plaintes contestant cette décision dans plusieurs pays d'Europe, affirmant que les notifications sont insuffisantes car les règles de confidentialité de l'UE nécessitent une « méta » pour obtenir le consentement des utilisateurs, note la BTA.

READ  PDX acquiert une nouvelle technologie pour aider les voyageurs handicapés

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer