Economy

L’UE donne son feu vert définitif à la Croatie pour adopter l’euro en 2023

émis en :

Mardi, les ministres des finances de l’Union européenne ont donné leur dernier feu vert à la Croatie pour adopter la monnaie unique euro le 1er janvier 2023.

« Je tiens à féliciter mon homologue, Zdravko Maric, et l’ensemble de la Croatie pour être devenu le 20e pays à rejoindre la zone euro », a déclaré Zbenik Stangora, ministre des Finances de la République tchèque, qui assure la présidence tournante de l’UE.

Le passage de la Croatie du kuna à l’euro en 2023 interviendra moins d’une décennie après l’adhésion de l’ancienne République yougoslave à l’Union européenne et marquera une nouvelle étape dans l’intégration de l’UE.

« C’est un moment de célébration… et un acte de conviction », a déclaré Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, lors d’une cérémonie de signature à Bruxelles.

« L’ensemble de la Croatie a décidé, avec conviction, de l’importance de rejoindre la zone euro et la zone euro », a-t-elle ajouté.

En adoptant les textes juridiques nécessaires à l’étape historique, les ministres ont officiellement fixé l’euro à 7,53450 HRK.

Le nouveau membre rejoint le groupe à un moment difficile alors que l’euro approche de la parité avec le dollar américain, symptôme de la crise imminente du coût de la vie dans l’économie de la zone euro.

« Nous sommes tous confrontés à des défis très importants ces jours-ci, mais il est clair qu’avec des politiques et des mesures coordonnées, je pense que nous pouvons relever ces défis », a déclaré Marek à son arrivée pour rencontrer ses homologues à Bruxelles.

Pour rejoindre l’euro, la Croatie a rempli des conditions strictes, notamment le maintien de l’inflation dans la même fourchette que ses pairs de l’UE, ainsi que l’adoption de dépenses publiques saines.

READ  Skoda a dévoilé la quatrième génération de la Superb avec des graphismes extérieurs

La Croatie a exprimé sa volonté d’adopter la monnaie unique lors de son adhésion à l’Union européenne en 2013, et la décision d’autoriser l’entrée à Zagreb intervient alors que l’euro vient de fêter son 20e anniversaire.

Le 1er janvier 2002, des millions d’Européens dans 12 pays ont renoncé à la lire, au franc, au mark allemand et à la drachme en échange d’euro-obligations et de pièces.

Ils ont depuis été rejoints par sept autres pays : la Slovénie en 2007, Chypre et Malte en 2008, la Slovaquie en 2009, l’Estonie en 2011, la Lettonie en 2014 et enfin la Lituanie en 2015.

‘Avantages tangibles’

La Bulgarie est le prochain pays à rejoindre l’euro et s’est déclarée prête à l’adopter à compter du 1er janvier 2024.

Cependant, les membres de la zone euro sont préoccupés par la stabilité à long terme de l’économie bulgare, et Sofia n’a pas encore eu le même soutien politique que la Croatie.

Les gouvernements de l’Union européenne craignent de répéter les erreurs des premiers jours de l’euro lorsque des pays comme la Grèce se sont précipités dans la fragile monnaie unique, ouvrant la voie à la crise de la dette de la zone euro.

Comme les citoyens qui ont adopté l’euro avant eux, de nombreux Croates craignent que l’introduction de l’euro ne fasse monter les prix – d’autant plus que les entreprises collectent les prix lorsqu’elles abandonnent le kuna.

Le vice-président exécutif de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a insisté sur le fait que l’adhésion à l’euro « apporterait des avantages économiques tangibles » à la Croatie.

READ  La France, le nucléaire et la transition énergétique dans l'Union européenne - European Council on Foreign Relations

Il a ajouté que l’utilisation de l’euro « rendra les investissements dans votre pays plus faciles et plus attrayants. Cela réduira les obstacles aux entreprises et éliminera les frais de change ».

(AFP)

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer