Economy

L’Europe en plein essor, rassurée sur l’état de santé de Trump


LES BOURSES EUROPÉENNES SONT EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales bourses européennes ont ouvert plus haut lundi, portées par les annonces concernant l’amélioration de la santé de Donald Trump qui pourrait revenir à la Maison Blanche dans la journée.

A Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,62% à 4 854,85 ​​points vers 07h40 GMT. A Francfort, le Dax prend 0,55% et à Londres, le FTSE prend 0,41%.

L’indice EuroStoxx 50 pour la zone euro est en hausse de 0,53%, le FTSEurofirst 300 de 0,42% et le Stoxx 600 de 0,64%.

Si des informations contradictoires ont circulé ce week-end sur l’état de santé de Donald Trump, les marchés semblent estimer que le président américain pourrait revenir à la Maison Blanche dès lundi selon les médecins qui le soignent dans l’hôpital militaire où il a été admis sur Vendredi.

La contamination de Donald Trump a néanmoins mis l’accent sur la dégradation de la situation sanitaire dans le monde. En France, Paris et les trois départements de la petite couronne passeront en zone d’alerte maximale pour freiner la propagation de l’épidémie de COVID-19.

La ville de New York se prépare également à replacer sous confinement certaines zones identifiées comme sources de contamination.

Les investisseurs seront également attentifs à la publication des derniers indices PMI européens dans les services pour le mois de septembre.

VALEURS

En bourse, tous les secteurs européens sont en hausse dans les premières bourses, y compris l’énergie (+ 1,35%) qui bénéficie de la hausse des prix du brut, celle des banques (+ 1,18%) et des transports et loisirs (+ 1,36%).

READ  La plateforme de streaming Quibi ferme six mois après son lancement

A Paris, Accor gagne 3,55% en tête du CAC 40, devant Société Générale (+ 2,21%) et Renault (+ 2,31%).

Suez cède 2,55%, le groupe estimant que l’opération proposée par Veolia (-0,27%) est restée hostile malgré les nouvelles propositions de son concurrent.

L’opérateur de cinémas Cineworld a reculé de 34,63% à Londres après avoir annoncé la fermeture temporaire de tous ses cinémas aux États-Unis et au Royaume-Uni en raison de l’impact de la crise sanitaire.

À Milan, Nexi gagne 3,76% après avoir annoncé une fusion avec son concurrent SIA pour créer un groupe de paiements numériques d’une capitalisation de plus de 15 milliards d’euros.

EN ASIE

Alors que les marchés boursiers de Chine continentale sont toujours fermés en raison de la fête nationale, la Bourse de Tokyo a rebondi à la suite d’annonces jugées rassurantes sur l’état de santé de Donald Trump. L’indice Nikkei a gagné 1,23%.

UNE RUE DE MUR

Les contrats à terme sur les indices américains suggèrent que Wall Street devrait gagner environ 0,5% après la forte baisse du week-end après l’annonce du test positif de Donald Trump pour le nouveau coronavirus.

L’indice Dow Jones a reculé de 0,48% vendredi à 27 682,81 points. Le S & P-500 a perdu 0,96% à 3348,44 points et le Nasdaq Composite a reculé de 2,22% à 11075,02 points.

CHANGEMENTS

Le yen a reculé de 0,26% face au dollar, la perspective du retour de Donald Trump à la Maison Blanche lundi favorisant les sorties sur cette valeur refuge.

La baisse du dollar, qui a également tendance à être considérée comme un actif plus sûr, est moins marquée. L’indice mesurant ses variations par rapport à un panier de référence rapporte 0,05%.

READ  les cinq choses à retenir du week-end

“Il existe une mine d’informations sur la gravité de l’état de santé de Trump, ce qui rend difficile le travail des acteurs du marché”, a déclaré Daisuke Uno, stratège en chef chez Sumitomo Mitsui.

Les traders de devises expliquent également la faible variation du dollar par l’absence de progrès concrets sur le plan de relance américain.

L’euro pour sa part prend moins de 0,1%, autour de 1,1725 dollar.

TAUX

Le regain d’appétit s’est traduit par un léger rendement des bons du Trésor à dix ans à 0,7039%.

Sur le marché européen, les taux des emprunts publics de référence ont en revanche légèrement baissé avant la publication de l’indice PMI des services. Le rendement du Bund allemand à dix ans est de -0,548% et son équivalent français de -0,2717%.

PÉTROLE

Les prix du pétrole ont augmenté de près de 2%, soutenus par les commentaires des médecins du président qui ont laissé entendre qu’il pourrait être libéré de l’hôpital lundi.

Les prix bénéficient également d’une grève en Norvège chez la compagnie pétrolière Equinor, qui pourrait réduire la capacité de production du pays.

Le baril de Brent gagne 1,55% à 39,88 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) prend 1,73% à 37,69 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer