World

Les propriétaires qui n’ont pas divulgué une modification non approuvée de la propriété endommagée par l’incendie ont été condamnés à payer 72 400 $ pour l’assurance des tours.

Cour suprême d’Auckland.

La Cour suprême a ordonné aux propriétaires de propriétés locatives endommagées par le feu de payer 72 400 $ pour assurer la tour après une réclamation infructueuse.

La propriété louée de Sajid Ali Maqbool et Jalal Khan Maqbool a été gravement endommagée après un incendie en octobre 2013, et une réclamation a été déposée auprès de Tower pour 350 000 $.

Cependant, Tower a constaté que les locataires avaient modifié leur propriété en la divisant en deux unités indépendantes avec leurs propres cuisines, les travaux étant effectués sans les autorisations de construction et les ressources requises.

En mars 2014, Tower a décidé d’annuler la police parce que la famille de Maqbool n’avait pas divulgué les modifications apportées à la propriété.

Tower a déclaré qu’elle n’aurait pas accepté l’assurance des biens en raison du risque de responsabilité accru si elle avait été informée du changement important de circonstances.

La Cour suprême a statué que Tower avait le droit d’éviter la politique de non-divulgation de faits matériels.

Les parties n’ont pas pu parvenir à un accord sur les coûts et l’affaire a de nouveau été portée devant la Cour suprême.

Selon des documents judiciaires, Tower a engagé des frais de 306 055,70 $, y compris les paiements, et demandait 250 000 $ en remboursement des frais.

Le juge de la Cour supérieure, Graham Lang, a déclaré dans sa décision que les frais calculés sur une base de classe 2B, sur la base d’un procès de trois jours et demi, s’élèveraient à 54 970 $.

READ  Les procureurs, l'inspecteur du tribunal et l'enquêteur parlent

Il a également été révélé que les avocats de Tower avaient écrit aux propriétaires sur une base « sans préjudice, à l’exception des frais » et avaient offert 220 000 $ pour régler intégralement leur réclamation.

Cependant, cette offre a été refusée et ils ont répondu en réclamant la somme de 350 000 $.

« Les demandeurs auraient dû savoir que leur réclamation avait rencontré des difficultés importantes car ils avaient modifié la résidence détruite par l’incendie sans informer les défendeurs qu’ils avaient effectué les modifications », a écrit Lang.

« Comme je l’ai constaté dans le jugement, il s’agissait d’un facteur important qui aurait influencé la compagnie d’assurance dans sa décision de couvrir la propriété. »

Il a déclaré que les plaignants avaient échoué sans justification raisonnable à refuser d’accepter l’offre.

Lang a également constaté que Som Tower cherchait à être « trop ​​​​haute » en raison du fait qu’une offre de règlement n’avait été faite qu’en juin 2021, lorsque la procédure avait bien progressé.

Il a ordonné aux demandeurs de payer la tour sur une base de classe 2B pour toutes les mesures prises jusqu’au 11 juin 2021, soit 54 970 $.

De plus, les demandeurs devaient également payer des paiements à la tour, y compris les dépenses des témoins experts, s’élevant à 17 453,79 $.

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer