Economy

Les nouvelles règles françaises sur les vaccins pourraient exposer Djokovic au risque de manquer Roland-Garros

La France resserre ses règles de vaccination d’une manière qui pourrait exposer Novak Djokovic au risque de manquer l’Open de France. A partir de fév. Le 15 janvier, toute personne non vaccinée contre le coronavirus devra prouver qu’elle a été testée positive au COVID-19 au cours des quatre mois précédents – en baisse par rapport à la fenêtre actuelle de six mois – afin d’accéder aux sites sportifs en France.

La loi française est au cœur du plan du gouvernement pour lutter contre le virus et vise à interdire aux personnes non vaccinées d’accéder aux stades, restaurants, bars et autres lieux publics.

Djokovic, qui n’est pas vacciné, a déclaré avoir été testé positif à la mi-décembre. Selon les règles actuelles avec une fenêtre de six mois, il pourrait jouer à Roland-Garros, qui commence le 22 mai.

Mais si les nouvelles exigences restent en vigueur jusque-là, elles sont susceptibles de l’exclure à moins qu’il ne soit vacciné ou qu’il ne soit à nouveau testé positif dans les quatre mois suivant le début du Grand Chelem sur terre battue.

Djokovic, le mieux classé, est le tenant du titre à Paris. Plus tôt ce mois-ci, il a été expulsé d’Australie et interdit de jouer à l’Open d’Australie pour ne pas avoir respecté les règles strictes de vaccination contre le COVID-19 du pays.

Les organisateurs de l’Open de France ont précédemment déclaré qu’il était trop tôt pour commenter car les restrictions virales peuvent changer d’ici mai en fonction de la situation.

Djokovic a obtenu une exemption aux règles strictes de vaccination de l’Australie par deux panels médicaux et l’organisateur du tournoi afin de jouer à l’Open d’Australie sur la base de documents qu’il a fournis montrant qu’il avait récemment eu le COVID-19.

READ  Quels sont leurs exemplaires vendus jusqu'à 10 fois moins chers?

Il a reçu un visa pour entrer dans le pays par le biais d’un processus automatisé. Mais à son arrivée, les agents des frontières ont déclaré que l’exemption n’était pas valide et ont décidé de l’expulser.

À la fin, les autorités australiennes ont révoqué le visa de Djokovic, affirmant que sa présence pourrait attiser le sentiment anti-vaccin et que l’expulser était nécessaire pour assurer la sécurité des Australiens. Il a été expulsé un jour avant le début du tournoi à Melbourne.

Lisez aussi: Djookic a acquis 80% du fabricant de vaccins COVID en juin 2020, déclare le PDG

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer