sport

Les larmes de Grigor Dimitrov : pourquoi notre première raquette a pleuré après la finale avec Djokovic

Il a noté qu’il se sentait fier et heureux

Grigor Dimitrov a écrit son conte de fées au Masters de Paris et terminera l’année au 14ème rang mondial. Il a dit qu’il avait perdu la finale contre Novak Djokovic, mais malgré la déception, notre raquette numéro un a avoué qu’il était très content de ce qu’il avait accompli. Gong.


Gregor n’a pas pu le supporter – les larmes d’un grand athlète (vidéo + photos)


« Je suis fier. C’étaient et ce sont des larmes de bonheur en même temps. Je ne veux pas être trop négatif à mon sujet. J’ai travaillé beaucoup et je suis reconnaissant d’être dans une telle situation. grand final. » Encore une fois après de nombreuses années. Mon équipe et moi devons apprécier ce que nous avons fait et aller de l’avant. Je dois réévaluer beaucoup de choses sur moi-même. La confiance était toujours là, mais je devais évidemment me rappeler certaines choses : « Je ne parle pas seulement de confiance dans mon jeu, mais de tout ce que j’ai donné », a déclaré Dimitrov.



Grigor Dimitrov pleure alors que le public du Masters de Paris réagit à la défaite écrasante de Novak Djokovichttps://t.co/HxV0VB9TSe pic.twitter.com/CBPJwM5D9G

-Express Sport (@DExpress_Sport) 5 novembre 2023


« Cela a été des semaines très difficiles, ce n’est jamais facile de réaliser tout cela et d’être au meilleur de sa forme chaque jour, mais j’ai réussi à le faire avec l’aide de mon équipe et je suis très fier. J’ai maintenant un peu gagné un peu de soulagement de « ne blesser personne » », a-t-il déclaré.

READ  Le législateur conservateur français fait défaut à la candidature présidentielle de Zemmour


Djokovic à Grigor Dimitrov : Toi et moi sommes déjà « la prochaine génération »


Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer