World

Les îles du Pacifique sans COVID cherchent à rejoindre le monde

Les Îles Marshall et les États fédérés de Micronésie (EFM), qui n’ont signalé aucun cas de la communauté COVID, se préparent à rouvrir leurs frontières.

Les États fédérés de Micronésie ont annoncé leur intention d’ouvrir leurs frontières sans quarantaine à partir du 1er août.

Pendant ce temps, les Îles Marshall ont progressivement réduit les exigences de quarantaine depuis la fin de l’année dernière, et le haut responsable du gouvernement du pays a déclaré vendredi qu’il n’était plus « réaliste et durable » de maintenir une fermeture des frontières de deux ans et demi.

Lire la suite:
* Matangi Private Island, Fidji: L’île aux arbres tropicaux que vous devez visiter
* Trois des meilleures plages des Fidji
* Deux voisins dans le Pacifique facilitent la visite du kiwi

Les Îles Marshall, qui ont fermé leurs frontières depuis mars 2020 pour voyager tout en maintenant l’un des systèmes de prévention Covid les plus stricts au monde, devraient réduire la quarantaine dès le mois prochain.

Dans un communiqué publié vendredi dans le Marshall Islands Journal, le président des FSM, David Panuelo, a reconnu que l’ouverture des frontières des FSM est « équivalente au choix destiné à livrer le Covid-19 ».

Les services de santé des États fédérés de Micronésie et des Îles Marshall ont participé à un programme de vaccination agressif contre le COVID-19.

« Il y a une raison importante pour retarder l’ouverture des frontières de l’État jusqu’au 1er août 2022, au motif que la couverture vaccinale dans les États fédérés de Micronésie est insuffisante (à l’heure actuelle) pour prévenir les souffrances humaines généralisées, le dumping du personnel médical et des équipements limités. dans le monde entier », a déclaré Panuelo au piano.

READ  Le ministère de la Santé dit à tort à des milliers qu'ils ont Covid

Les États fédérés de Micronésie et les Îles Marshall ont vu plusieurs cas présumés «limites» de Covid dans des quarantaines gérées. Mais il n’y a pas eu de propagation dans leurs communautés insulaires en raison de règles de quarantaine strictes.

Nauru et Niue n’ont pas non plus eu de transmission communautaire de Covid.

Pitcairn, Tokelau et Tuvalu n’ont connu aucune transmission transfrontalière ou communautaire de Covid-19.

Système de quarantaine aux Îles Marshall

Jusqu’à la fin de l’année dernière, les Îles Marshall maintenaient un régime de quarantaine de quatre semaines avec plusieurs tests Covid pour entrer dans le pays : deux semaines à Honolulu avant de partir pour les Îles Marshall et encore deux semaines dans le pays. Il est actuellement trois jours à Hawaï et 14 aux Îles Marshall.

Le gouvernement des Îles Marshall envisage d’abolir complètement la quarantaine à Hawaï et de réduire la période de quarantaine aux Îles Marshall.

Le secrétaire en chef du Cabinet, Kino Kabua, a déclaré vendredi que la Commission nationale des catastrophes allait dans le sens d’un assouplissement des conditions d’entrée.

La Commission nationale des catastrophes (NDC) rédige une «feuille de route» pour COVID qu’elle préside pour faire des recommandations au Cabinet sur les prochaines étapes de la gestion par les Îles Marshall de la pandémie de COVID en cours.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux continue d’exhorter les dirigeants à maintenir la période de quarantaine à Hawaï pour dépister les voyageurs entrants pour Covid avant leur arrivée et à maintenir un protocole de quarantaine dans le pays de 14 jours.

READ  la consommation d'anxiolytiques et de somnifères est montée en flèche

Cependant, Capoue et probablement la plupart des NDC devraient soutenir les recommandations au Cabinet la semaine prochaine pour supprimer la quarantaine à Hawaï et réduire la période de quarantaine à Kwajalein et Majuro de 14 à 10 jours.

« Je ne pense pas qu’il soit réaliste et durable de maintenir le statu quo », a déclaré Capua.

Mais elle a ajouté: « Maintenant, nous devons vraiment parler des effets que cela aura lors de l’introduction du virus dans la communauté et des moyens de faire face et d’aller de l’avant.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux rapporte que plus de 70 % des habitants des centres urbains et des îles périphériques périphériques ont été entièrement vaccinés. Mais comme cela est basé sur les chiffres du recensement de 2011 et les résultats préliminaires du recensement national de fin 2021 indiquant que la population a été réduite de plus de 20 % en raison de l’émigration, les chiffres d’achèvement du vaccin sont probablement plus proches de 90 %.

Les agents de santé ont fait un gros effort au cours des derniers mois pour distribuer des rappels Covid à travers le pays.

« Cela peut faire peur à beaucoup d’entre nous ici aux Îles Marshall, mais le monde a progressé et s’est adapté au Covid-19 », a déclaré Capua, ajoutant : « Nous le devons. La seule chose qui est certaine, c’est que les vaccins et les rappels fonctionnent. Dans la prévention des maladies graves et des hospitalisations.

Alors que les Îles Marshall sont désormais mieux préparées, Niedenthal souligne qu’elles peuvent s’attendre à de graves problèmes dès l’épidémie initiale sur la base de l’expérience d’autres nations insulaires avec Covid.

READ  Le climat expliqué : Quelle quantité d'énergie dans le monde provient des combustibles fossiles et pouvons-nous tout remplacer par des énergies renouvelables ?

États fédérés de Micronésie

Le président des États fédérés de Micronésie, Panuelo, a expliqué que son pays est désormais dans une course pour être aussi prêt que possible à annoncer l’ouverture de ses frontières le 1er août aux voyageurs, qui après cette date n’auront qu’à présenter une preuve de vaccination complète et un négatif Test Covid pour entrer dans les États fédérés de Micronésie.

« Le choix d’ouvrir les frontières du pays le 1er août équivaut à un choix délibéré d’introduire le Covid-19 dans les États fédérés de Micronésie peu de temps après », a-t-il déclaré.

« Ainsi, il est nécessaire de prendre la décision pour que la nation puisse passer de Covid-19 libre à Covid-19 protégé. »

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer