Economy

Les consultations en Nouvelle-Calédonie se terminent en France

Une consultation publique de trois mois a été menée en Nouvelle-Calédonie pour recueillir des avis sur l’avenir du territoire à l’approche d’un nouveau référendum sur l’indépendance de la France.

Plage de l’Anse Vata à Nouméa
photo: RNZ Walter Doute

Le sondage, parrainé par la France, a été proposé par le ministre des Affaires étrangères en visite, Sebastian Licorno, en octobre dernier et devrait présenter ses résultats aux responsables politiques de Nouvelle-Calédonie d’ici la mi-mai.

Elle a tenté de mobiliser les opinions sur une éventuelle indépendance, l’identité française dans le Pacifique et les connexions avec la France.

Le sondage a également sollicité des opinions sur les questions soulevées par le président français Emmanuel Macron avant le référendum sur l’indépendance de l’année dernière.

Les défis climatiques et environnementaux, le développement économique et la redistribution des richesses ont été au cœur des océans Indien et Pacifique.

Plus de 100 réunions ont eu lieu et plus de 100 sociétés ont été présentées en ligne.

Les résultats seront prêts lorsque les dirigeants de la Nouvelle-Calédonie se rendront à Paris fin mai pour des entretiens animés par le Premier ministre français.

Le troisième référendum sur l’indépendance devrait avoir lieu d’ici octobre 2022 en vertu des dispositions de l’Accord de Nouméa de 1998.

En 2018 et 2020, la majorité a voté en faveur du statu quo.

Le ministre français de l’étranger, Sebastian Licorno, a rencontré la communauté kanak de Nouvelle-Calédonie
photo: Fourni

READ  Une façon de faire de l'Europe une Silicon Valley

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer