sport

L’entraîneur d’Angers démissionne après des propos sexistes

commentaire

ANGERS (France) – Le club d’Angers, dernier du classement, a déclaré mardi que l’entraîneur d’Angers, Abed Bouhazama, avait démissionné après avoir tenu des propos sexistes.

Bouhazma aurait tenu des propos déplacés en évoquant la situation d’un joueur accusé de contacts sexuels non désirés. C’était dans la préparation de la défaite 5-0 de dimanche contre Montpellier.

Angers a insisté sur le fait que Bouhazama envisageait de démissionner avant que les commentaires ne soient rendus publics.

« Une polémique a éclaté lundi après que des commentaires hors contexte lors d’une interview d’avant-match ont été divulgués à la presse locale et nationale », a déclaré Angers dans un communiqué. Face à la pression médiatique, et pour préserver l’image du club et la quiétude du vestiaire, Abdel Bouhazama a annoncé au président Saeed Shaaban qu’il avait décidé de quitter son poste d’entraîneur de l’équipe professionnelle.

Angers a dénoncé les propos de Bouhazma.

« Le club n’accepte aucune forme de discrimination et condamne le sexisme et la misogynie », a-t-elle déclaré. « Abdul Bu Hazama a présenté ses excuses à ses collègues, en particulier les femmes, et a donc préféré tirer les conclusions à la fois de son bilan et de ses graves erreurs. »

Bouhazama a remplacé Gérard Baticle en décembre, surmontant neuf défaites et deux nuls.

Angers n’a que 10 points en 26 matches de championnat et occupe la dernière place, à 12 points de la sécurité.

Selon le journal L’Equipe, citant un joueur inconnu, Bouhazma a déclaré: « Ce n’est pas mal, nous avons tous touché des filles », alors qu’il tentait de justifier de donner un rôle clé à l’arrière gauche Ilyas Shetty. L’Equipe précise que cette description a été corroborée par d’autres personnes présentes sur les lieux.

READ  Mercato | Mercato - PSG: Faut-il remplacer Tuchel pendant la trêve internationale?

Le journal local Ouest France a rapporté plus tôt ce mois-ci que Chetty était jugé pour agression sexuelle après avoir prétendument peloté une femme lors d’une soirée dans une boîte de nuit à Angers pendant la pause de la Coupe du monde l’année dernière.

Et le journal L’Equipe a rapporté avoir parlé avec Bouhazima, qui a admis avoir fait ces commentaires, mais ils étaient destinés à remonter le moral de son joueur.

« Je dis aussi que ce que le joueur a fait n’est pas bon », a-t-il déclaré. Mais je dis aussi que nous avons tous fait des erreurs ou des indiscrétions. Qui n’a pas péché comme Elias ? c’est tout. Je ne soutiens pas son geste, je suis père de deux filles. Pendant que mes joueurs allaient jouer, c’était pour le mettre dans de bonnes conditions, pour qu’on se débarrasse du drame. »

Il y a trois ans, Shaaban était aussi Interrogé par la police À propos d’allégations d’agression sexuelle contre un employé.

Plus d’informations sur AP Soccer : https://apnews.com/hub/soccer et https://twitter.com/AP_Sports

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer