sport

L’enquête sur Alexander Zverev a révélé des preuves insuffisantes des allégations d’abus

La tournée de tennis professionnel masculin ne pénalisera pas la star allemande Alexander Zverev, pour des allégations selon lesquelles il aurait agressé sa petite amie en 2019.

Après une enquête de 15 mois, l’ATP Tour a annoncé mardi qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour étayer les allégations et qu’il ne prendrait aucune mesure disciplinaire contre Zverev.

L’ATP a autorisé l’enquête après que l’ex-petite amie de Zverev, Olya Sharipova, une ancienne joueuse de tennis russe, a déclaré que Zverev l’avait agressée à plusieurs reprises lors d’affrontements à New York, Shanghai, Monaco et Genève.

L’enquête a été menée par The Lake Forest Group, un conseiller tiers, en collaboration avec le conseiller juridique externe d’ATP, Smith Hulsey & Busey, basé en Floride. L’ATP a publié un communiqué de presse mais n’a pas publié de rapport complet.

Zverev et Sharypova ont coopéré à l’enquête, qui comprenait des entretiens approfondis avec eux, ainsi qu’avec des membres de leur famille, des amis et d’autres joueurs de tennis. Les enquêteurs ont également examiné des messages texte, des fichiers audio et des photos, dont certains provenaient d’une analyse médico-légale du téléphone de Zverev. Sharipova n’a pas porté plainte contre Zverev.

Zverev a nié les allégations et a déclaré qu’il soutenait une enquête de l’ATP. Les allégations sont apparues sur les réseaux sociaux et dans un long article de Slate publié en 2021.

« Depuis le tout début, j’ai clamé mon innocence et nié les allégations sans fondement qui ont été portées contre moi », a déclaré Zverev dans un communiqué mardi. « J’ai accueilli et coopéré pleinement avec l’enquête de l’ATP et je suis reconnaissant du temps et de l’intérêt de l’organisation pour cette affaire. »

READ  Actualités sportives | Internationaux de France BWF : Samir Verma surprend le n°6 mondial en 32e de finale

Zverev a également poursuivi Slate et un tribunal allemand a statué après une audience préliminaire que les preuves présentées dans l’article n’étaient pas suffisantes en vertu du droit allemand pour justifier l’effet sur lui. Cette décision indiquait que l’article avait besoin d’un équilibre suffisant pour ne pas donner l’impression que Zverev était coupable des actions dont Shrepova l’accusait.

Zverev, médaillé d’or olympique en simple masculin en 2021, a continué à jouer pendant l’enquête et a remporté certaines de ses plus grandes victoires pendant cette période, y compris les finales ATP à la fin de la saison. Il s’est gravement blessé à la cheville lors des demi-finales de Roland-Garros de juin 2022, mais est revenu à la compétition à la fin de l’automne; Il a joué en janvier à l’Open d’Australie, où il a perdu au deuxième tour. Après la défaite, il a déclaré qu’il n’avait pas encore retrouvé sa forme physique ou sa forme d’avant la blessure.

« Je suis reconnaissant que cela ait finalement été résolu et ma priorité est maintenant de me remettre de ma blessure et de me concentrer sur ce que j’aime le plus au monde – le tennis », a-t-il déclaré dans son communiqué mardi.

Sharipova n’a pas immédiatement répondu à un message sollicitant des commentaires sur l’enquête. En 2021, elle a déclaré qu’elle ne voulait pas que son histoire soit discutée, écrivant dans une lettre: « Je ne veux plus vivre dans des flashbacks, car c’est trop dur pour moi. Je veux vivre dans le présent et partager en me rendant heureux . »

Massimo Calvelli, directeur général de l’ATP, a déclaré que la tournée faisait suite à un « processus approfondi » dans l’enquête. Il a déclaré que l’enquête « a montré notre besoin d’être plus réactif en matière de protection », notamment en protégeant les joueurs, leurs partenaires et toute personne directement liée à la tournée. L’ATP envisage d’embaucher prochainement un directeur de la protection.

READ  Grève de Dani Alves : Neymar refuse de payer une caution d'un million d'euros

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer