World

Le vaccin de Moderna à son tour autorisé aux États-Unis

Après le vaccin de Pfizer, le vaccin de Moderna devrait être le deuxième autorisé aux États-Unis. – Images SOPA / SIPA

Et deux. Les États-Unis ont accordé une autorisation d’urgence vendredi au vaccin Moderna contre la Covid-19, a annoncé la United States Medicines Agency (FDA).

Le remède de la jeune firme de biotechnologie rejoindra donc celui de l’alliance Pfizer / BioNTech dans l’immense campagne de vaccination qui a débuté lundi aux Etats-Unis. «Félicitations, le vaccin de Moderna est maintenant disponible! “A accueilli le président Donald Trump.

Quant au vaccin Pfizer / BioNTech, autorisé il y a 7 jours, le feu vert de la FDA est venu au lendemain de l’avis favorable d’un comité d’experts américains. Si le remède de Pfizer / BioNTech avait déjà établi un record, Moderna fait encore mieux: leur vaccin a été approuvé 19 jours après le dépôt de la demande officielle, contre 22 pour Pfizer. «Avec deux vaccins désormais disponibles pour la prévention contre Covid-19, la FDA a franchi une nouvelle étape cruciale dans la lutte contre cette pandémie», a salué son chef, le Dr Stephen Hahn.

100 millions d’Américains vaccinés fin mars

La distribution de doses, pensée depuis des mois, doit “commencer immédiatement”, a annoncé Moderna dans un communiqué après l’annonce de l’autorisation. L’objectif était “de faire littéralement attendre les camions juste à côté de l’usine pour pouvoir les charger et repartir dès que la FDA a accepté”, avait déclaré à l’AFP Stéphane Bancel, le patron de Moderna.

Le vaccin, dont le gouvernement américain a préacheté 200 millions de doses (contre 100 millions de Pfizer), est efficace à 94,1%, selon une synthèse de données de Moderna par la FDA, ce qui signifie qu’il réduit d’autant les chances de contracter le Covid-19. La firme basée dans le Massachusetts a promis de distribuer 20 millions de doses d’ici fin décembre 2020, puis 80 millions supplémentaires au premier trimestre 2021, et les 100 millions restants au deuxième trimestre (soit fin juin). Puisqu’il est pris en deux doses espacées de quatre semaines, cela correspond aux doses de Pfizer à 100 millions de personnes vaccinées à la fin du mois de mars. Et les autorités sanitaires espèrent atteindre une immunité de masse (environ 70% de la population vaccinée) d’ici la fin mai.

READ  Michel Barnier, la consécration du «montagnard»

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer