sport

Le Sextet a brillé dans le nouvel âge d’or du cyclisme

La victoire de Mathieu van der Poel à Paris-Roubaix dimanche est une nouvelle confirmation de la mainmise des six stars du cyclisme, qui connaissent un nouvel âge d’or en balayant tout le monde sur leur passage.

Il faudrait des décennies en arrière pour trouver cette énorme quantité de talent qui brille de février à octobre, laissant les simples miettes comme consolation pour le reste du groupe.

Il y a eu des cyclistes exceptionnels depuis l’époque de la légende belge Eddy Merckx et du Français Bernard Hinault – mais c’est la première fois que beaucoup se disputent les honneurs tout au long de la saison.

« Matthew n’est pas un extraterrestre. Il est humain. C’est juste un coureur très fort », a déclaré Jasper Philipsen, deuxième dimanche derrière le leader Van der Poel et devant Woot van Aert, un autre membre du groupe dominant.

« Ces gars-là ont quelque chose en plus », a ajouté le coureur belge.

Les rivaux déploraient la même chose dans le Tour du Pays basque, qui a été battu par le champion danois du Tour de France 2022 Jonas Vingaard qui a remporté le classement général et la moitié des six étapes pour porter son record à huit victoires depuis le début de la saison. .

Il y a une semaine, c’était le double champion du Tour de France Tadezh Pogacar, peut-être le plus fort de tous, qui brillait.

Le joueur de 24 ans est devenu le premier vainqueur du Tour de France depuis Merckx en 1976 à remporter également la classique d’un jour du Tour des Flandres, après avoir déjà remporté le Tour d’Andalousie et Paris-Nice cette campagne.

READ  Wrexham a battu Coventry, les publications de Ryan Reynolds sur les réseaux sociaux, la réaction, Newcastle éliminé

Le Slovène compte déjà 10 victoires en 2023.

Son compatriote Primoz Roglic compte sept victoires, dont deux classements généraux, le Tirreno-Adriatico et le Tour Catalunya.

Sans oublier le sixième élément, le champion du monde belge de course sur route Remco Evenpoel, qui ne compte pour le moment que trois victoires, dont le United Arab Emirates Tour, où il se prépare pour le Giro.

– ‘Plein gaz’ –

Entre-temps, ils ont remporté toutes les courses les plus importantes de l’année jusqu’à présent et ce n’est plus très loin que l’un d’eux imitera Merckx, le seul cycliste de l’histoire à avoir remporté trois Grands Tours et cinq Monuments.

« Il y a quelques pilotes qui sont vraiment au-dessus du peloton, qui font ce qu’ils veulent. Une fois qu’ils sont partis, tout ce que nous pouvons faire, c’est chasser », explique Frank Bonamour, pilote AG2R-Citroën.

Fini le bon vieux temps du cyclisme défensif où le succès venait en étouffant la vie de la course.

Les courses sont maintenant un peu sauvages – « C’était fou, nous avons couru toute la journée comme des petits gars », a déclaré Van der Poel à Roubaix.

Jamais le Tour des Flandres et Paris-Roubaix (46,841 km/h) n’avaient été courus aussi vite.

« A partir de 100 km de l’arrivée, c’était le plein d’essence », a expliqué le coureur suisse Stefan Kong, qui a terminé cinquième après avoir « tout abandonné » mais « s’être complètement vidé à la fin ».

Pour expliquer ces sommets incroyables, les cyclistes pointent du doigt des vélos avec une efficacité accrue, des progrès en matière de nutrition, des cycles d’altitude et un entraînement optimal.

READ  Le mercato s'anime au PSG: Rüdiger toujours visé, Gueye pourrait partir

« Le cyclisme est devenu très professionnel. Tous les indicateurs ont été poussés à bout. Avant, c’était plus simple, on faisait du vélo la journée et on mangeait des pâtes le soir », résume le vétéran allemand Simon Geschke, qui a du mal à  » imaginez que le niveau puisse remonter.

Pendant ce temps, le spectacle continue.

A Liège-Bastogne-Liège fin avril, quand le duel Pogacar-Evenepoel est attendu, et dans le Giro en mai, où Evenepoel et Roglic croiseront le fer.

Et bien sûr, le Tour de France (1er-23 juillet), ultime épreuve de cette captivante saison.

jk/jr/gk/dmc/pi/nr

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer