entertainment

Le Rwanda va imposer une taxe sur le visionnage de Netflix

Le Rwanda est le dernier pays africain à annoncer son intention de taxer les services en ligne consommés dans le pays.

Cela survient quelques mois après que le Zimbabwe et le Nigeria ont prévu de collecter des taxes auprès des entreprises de commerce électronique et numériques telles que Netflix, Google, YouTube et Amazon.

Selon l’Autorité fiscale du Rwanda (RRA), une proposition a été soumise au ministère des Finances et de la Planification économique car elle fera l’objet de plusieurs procédures avant sa mise en œuvre si elle est approuvée.

« Lorsque vous payez pour des services comme Netflix, vous utilisez l’argent que vous avez gagné au Rwanda. Alors, nous demandons, pourquoi ne facturons-nous pas la TVA sur ces services et pourtant ils sont payés par nos citoyens ? Si vous payez 12 dollars par mois pour Netflix, pourquoi pas ? Est-ce qu’on garde une partie de ça dans la source ici ? », a déclaré Jean-Louis Kaliningondo, commissaire général adjoint de l’armée RAW.

Un certain nombre de pays africains ont étendu leurs taxes indirectes aux services numériques, mais seuls quelques-uns ont jusqu’à présent mis en place une forme de taxe directe sur les services numériques.

Il a souligné que l’un des principes les plus importants liés à la taxe sur la valeur ajoutée est qu’elle est payée au pays dans lequel le service est consommé.

« Si vous allez dans les pays occidentaux, par exemple la France, vous constaterez qu’Amazon paie la TVA mais ce n’est pas une entreprise française. Les pays européens perçoivent la TVA sur les services fournis par des plateformes étrangères », a-t-il ajouté.

READ  Jalil Lespert époustouflé: la compagne de Laeticia Hallyday publie une nouvelle photo de ses vacances en couple

Les gouvernements africains continuent de faire l’objet de nombreuses critiques concernant leurs intentions de taxer les services numériques/en ligne. Un cas récent est la taxe électronique sans cesse controversée, qui a causé beaucoup de confusion dans le pays.

L’Afrique du Sud taxe déjà le commerce et l’investissement dans les crypto-monnaies et envisage de taxer des entreprises comme Netflix.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer