Economy

Le procureur français confirme une perquisition dans les bureaux de Lagardère

Le logo du groupe de médias français Lagardère apparaît lors de l’assemblée générale annuelle des groupes à Paris, France, le 3 mai 2016. REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) – Le siège parisien du groupe de presse français Lagardère (LAGAPA) a été perquisitionné mardi dans le cadre d’une enquête ouverte en avril, a annoncé mercredi le parquet financier français.

Le bureau du procureur général a déclaré qu’une enquête judiciaire avait été ouverte pour abus de biens sociaux, comptes inexacts et informations fausses ou trompeuses.

Lagardère, dont les actions ont chuté de 7% après que l’hebdomadaire français Le Point a rapporté le raid, a refusé de commenter. Les actions étaient en baisse de 1,7% à 1303 GMT.

Sur Joy 24, Lagardère a nié tout acte répréhensible après que le quotidien Le Monde a rapporté qu’une enquête judiciaire sur l’entreprise était en cours pour examiner d’éventuels actes répréhensibles, notamment une fausse comptabilité et l’achat de votes.

Lagardère est en désaccord avec plusieurs actionnaires, dont le fonds spéculatif Amber Capital, qui a porté plainte en début d’année. Le différend a depuis été résolu et Amber a soutenu les changements de l’entreprise à Lagardère.

Lagardère se transforme en société par actions, après la dissolution en juillet d’une précédente structure de partenariat qui avait provoqué des conflits avec les actionnaires. Lire la suite

(Reportage de Dominic Vidalon et Benoit van Overstetten) Reportage supplémentaire de Sarah White, écrit par Doinic Vidalon et Matthew Bruttard. Montage par Louise Heavens et Emilia Sithole Mataris

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  La justice rejette la demande d'AG des actionnaires Vivendi et Amber

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer