Economy

Le groupe Dassault n’a pas l’intention de vendre le journal Le Figaro

Une vue extérieure du siège du quotidien français Le Figaro à Paris, France, le 3 mai 2018. REUTERS/Charles Plateau

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

PARIS (Reuters) – Le groupe Dassault a démenti samedi tout projet de vente du journal Le Figaro après que le site de médias français Mediapart a rapporté que le milliardaire français Vincent Bolloré avait entamé des négociations pour prendre le contrôle du journal.

« C’est un lavage de cerveau total. Le groupe n’a jamais eu l’intention d’abandonner Le Figaro », a déclaré à Reuters le représentant du groupe Dassault, Rudi Rousillon, interrogé sur le rapport de Mediapart.

Un porte-parole de Bollor a refusé de commenter.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

Le Groupe Dassault contrôle notamment Dassault Aviation, constructeur de l’avion de combat Rafale, ainsi que Le Figaro.

Bolloré contrôle Vivendi Media Group (VIV.PA), premier actionnaire de Lagardère (LAGA.PA), qui détient à son tour des actifs tels que le magazine Paris Match, Radio Europe 1 et le Journal du Dimanche.

En septembre, Vivendi, qui détient déjà 27 % de Lagardère, a annoncé avoir accepté de racheter les 17,9 % d’Amber Capital dans la société, ouvrant ainsi la voie à une prise de contrôle totale. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à reuters.com

(Reportage de Dominic Vidalon). Montage par Kirsten Donovan

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  25% de la population a téléchargé l'application française de suivi COVID-19 - Ministre

Beaumont Lefebvre

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer