World

L’accent sur les 150 passés est également marqué

Une école rurale de Dunedin revient sur le passé alors qu’elle célèbre son 150e anniversaire.

L’école Outram a fait un voyage au début des années 1900, où les élèves participaient à des danses folkloriques, s’habillaient comme les premiers colons et confectionnaient les petits pains corset d’antan.

Le directeur Kim Allan a déclaré que c’était une journée de réflexion, de gratitude et de fierté, ainsi qu’une opportunité pour les élèves existants de créer de nouveaux souvenirs.

« C’est une étape importante et il y a beaucoup d’histoire qui entre en jeu, donc c’est formidable pour les enfants d’en apprendre davantage sur l’histoire qui les a précédés. »

Mme Allan a déclaré que toute personne associée à l’école dans le passé, y compris le personnel et les anciens élèves, avait été invitée à assister à la cérémonie.

L’élève le plus âgé, Eric Hislop, 94 ans, et son arrière-petite-fille, Ada Rogers, 5 ans, l’une des plus jeunes élèves de l’école, ont coupé un gâteau pour marquer l’occasion.

M. Hislop a déclaré que quatre générations de sa famille ont été associées à l’école.

Lors de la cérémonie, Mme Allan a également dévoilé le nouveau logo de l’école, qui représente un arbre représentant le plan stratégique de l’école et son engagement envers le Traité de Waitangi.

La crête comporte également des collines et la rivière Tayere, qui représentent le lien de l’école avec les terres qui l’entourent.

L’école a également créé une capsule temporelle contenant les noms des 190 élèves actuels ainsi qu’un souvenir personnel de chacun d’eux de l’école à l’intérieur avec une copie d’hier. Horaires quotidiens d’Otago et photo d’école.

READ  Le Parlement des Îles Cook décriminalise l'homosexualité

Lothaire Hébert

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer