entertainment

La société française HelloWork a créé une vague d’acquisitions de 50 millions d’euros

Bonjourtravailune société basée en France qui propose des outils de recherche d’emploi, de recrutement et de formation professionnelle en ligne, investit 50 millions d’euros pour mener à bien ses activités de fusions et acquisitions.

Le budget de fusions et acquisitions sur quatre ans fait suite à l’essor des ventes de Rennes-HQed, dont le carnet de commandes a augmenté de 33 % pour atteindre 94 millions d’euros au cours de l’exercice 2022.

Le principal investisseur dans HelloWork est Telegramme Group, une société française de médias, de sports et de divertissement.

Plus d’un million d’utilisateurs par mois accèdent au premier outil de recherche d’emploi d’HelloWork, emploiactive dans toute la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

JobiJoba, qui a enregistré l’année dernière une croissance des ventes à l’international de plus de 100 %, était en soi un jeu d’acquisition. HelloWork a acquis la propriété intellectuelle en 2018, puis a acquis d’autres sociétés de technologie RH DiplomateEt Seekube Et Basile.

HelloWork propose désormais d’augmenter ses dépenses d’acquisition, dans le but de financer des transactions RH et edtech plus importantes pour consolider son rôle de champion européen des RH.

David BeaurepairLe vice-président des fusions et acquisitions de HelloWork a déclaré : « Nous sommes fiers de nos acquisitions au cours des quatre dernières années.

« Nous avons fait quelques erreurs et beaucoup appris au cours du processus – le tout dans le contexte de Covid-19. Et même si cela n’a pas toujours été facile, les quatre dernières années ont changé la dynamique de notre entreprise pour le mieux et ont beaucoup apporté de gens incroyables ensemble.

READ  Des Ghanéens se sont vu promettre des emplois en France mais ont été kidnappés pour travailler à Abidjan

Par ailleurs, certaines collectivités françaises se sont associées à HelloWork pour mettre en place des outils de recherche/recrutement personnalisés commercialisés sous la marque blanche de l’entreprise, SmartForum.

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer