science

La Russie lance une unité de laboratoire pour la Station spatiale internationale

Publié dans 23 juillet 2021 09h20

La Russie lance une unité de laboratoire pour la Station spatiale internationale

La Russie a lancé mercredi avec succès un module de laboratoire longtemps retardé de la Station spatiale internationale visant à fournir plus d’espace pour les expériences scientifiques et l’espace pour l’équipage.

Une fusée Proton-M transportant le module Nauka a décollé comme prévu à 19h58 heure locale (14h58 GMT) du centre de lancement spatial russe à Baïkonour, au Kazakhstan. Les antennes de navigation et les panneaux solaires ont été correctement déployés après un lancement sans faille qui a mis l’unité sur un voyage de huit jours vers la position orbitale.

Après une série de manœuvres, l’unité de 20 tonnes métriques (22 tonnes) devrait accoster à la Station spatiale internationale en mode automatique le 29 juillet.

Le lancement du Nauka, également appelé unité de laboratoire polyvalent, a été retardé à plusieurs reprises en raison de problèmes techniques. Il était initialement prévu d’augmenter en 2007.

En 2013, des experts ont découvert une contamination dans le système de carburant, ce qui a entraîné un remplacement long et coûteux. D’autres systèmes Nauka ont également subi une mise à jour ou une refonte.

Le lancement précédemment prévu du 15 juillet a été reporté à mercredi en raison de la nécessité de corriger des failles non spécifiées.

Avant que Nauka n’accoste à la gare, l’une des anciennes unités russes, la sortie extravéhiculaire des Pirs, devra être retirée et mise au rebut pour faire de la place à la nouvelle unité. Les contrôleurs spatiaux russes prévoient d’effectuer la manœuvre vendredi après avoir vérifié et assuré que les systèmes du Nauka fonctionnent correctement et que l’unité est prête à être amarrée.

READ  Égalité d'accès - pas d'hésitation

Les membres d’équipage russes de la station ont effectué deux sorties dans l’espace pour connecter les câbles en vue de l’arrivée de Noka. Une fois Nauka amarré à la station, il faudra une longue série de manœuvres, y compris jusqu’à 11 sorties dans l’espace à partir de début septembre, pour le préparer à l’opération.

La Station spatiale internationale est actuellement exploitée par les astronautes de la NASA Mark Vande He, Shane Kimbrough et Megan MacArthur. Oleg Novitsky et Piotr Dobrov de la société spatiale russe Roscosmos ; L’astronaute de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale Akihiko Hoshied et l’astronaute de l’Agence spatiale européenne Thomas Bisquet.

En 1998, la Russie a lancé la première unité de la station, Zarya, qui a été suivie en 2000 par une autre grande unité, Zvezda, et trois unités plus petites les années suivantes. Le dernier d’entre eux, Rassvet, est arrivé à la gare en 2010.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer