sport

La Russie exclue de plus de sports alors que les sanctions s’intensifient

De plus en plus de sports suivent l’appel du Comité international olympique et interdisent aux athlètes russes de concourir à la suite de l’invasion de l’Ukraine par le pays.

La Russie a été interdite mercredi de compétition de patinage artistique, de patinage, de basket-ball, d’athlétisme et de certains événements de tennis, un jour après avoir été expulsée du football et du hockey – le sport préféré de l’équipe de Vladimir Poutine. Ces décisions interviennent après la demande du Comité international olympique aux fédérations sportives internationales de retirer les athlètes russes des événements qu’il organise.

L’Union internationale de patinage, l’organisme qui gère le sport dans le monde, a déclaré qu’aucun athlète de Russie ou de Biélorussie ne serait invité ou autorisé à participer aux événements jusqu’à nouvel ordre.

La Biélorussie était un allié clé de la Russie dans son attaque contre l’Ukraine.

Les Championnats du monde de patinage artistique sont prévus plus tard ce mois-ci à Montpellier, en France. La décision de l’ISU signifie que la championne olympique Anna Shcherbakova et sa coéquipière de 15 ans Kamila Valeeva, qui était au centre d’un différend antidopage non résolu aux Jeux olympiques d’hiver du mois dernier, seront exclues de la compétition.

Les restrictions sportives ont suscité de vives critiques de la part de la Russie.

« Notre pays a toujours adhéré au principe selon lequel le sport va au-delà de la politique, mais nous sommes constamment attirés par la politique, car ils comprennent l’importance du sport dans la vie de notre peuple russe », a déclaré le vice-Premier ministre Dmitry Chernyshenko, qui a été démis de ses fonctions. L’honneur du CIO pour l’organisation des Jeux olympiques de Sotchi 2014, a déclaré mercredi lors d’une réunion du ministère des Sports.

READ  Mercato | Mercato - PSG: Quel joueur du Real Madrid recruteriez-vous au PSG?

Les joueurs de tennis russes et biélorusses, dont la tête de série russe Daniil Medvedev, peuvent participer aux circuits ATP et WTA, mais sans les drapeaux nationaux, et aux tournois du Grand Chelem. Les pays sont interdits de compétitions par équipes telles que la Coupe Davis et la Coupe Billie Jean King jusqu’à nouvel ordre. Les joueurs russes ont remporté les deux matches l’an dernier et se sont déjà qualifiés pour la finale de cette année en tant que champions en titre.

En Norvège, les skieurs de fond russes – qui ont remporté 11 médailles aux Jeux olympiques de Pékin – rentraient chez eux après avoir été disqualifiés de la compétition par la Fédération internationale de ski, mieux connue sous le nom de FIS.

La décision est intervenue après une impasse de trois jours avec les responsables du ski norvégien, qui ont déclaré qu’ils refuseraient d’autoriser les Russes et les Biélorusses à concourir si la FIS maintenait sa politique antérieure consistant à les autoriser à concourir en tant qu’athlètes neutres.

La position du Front islamique du salut a changé mercredi matin après que son président, Yohan Elias, a participé à une téléconférence organisée par le Comité international olympique avec les instances dirigeantes des sports olympiques.

En athlétisme, la Russie est suspendue depuis 2015 pour violation de dopage mais a été autorisée à concourir en tant qu' »athlètes neutres certifiés ». Mercredi, le sport est passé à une interdiction générale de la Russie et de la Biélorussie.

La Russie a également été suspendue par la Fédération internationale de basketball. Cela affectera la candidature de la Russie pour se qualifier pour la Coupe du monde masculine l’année prochaine. La Russie avait déjà disputé un match de qualification contre les Pays-Bas, qui a été annulé la semaine dernière. L’équipe féminine russe s’est qualifiée pour une place en finale de la Coupe du monde en septembre prochain.

READ  Une blessure au genou met la star de Clemson PJ Hall sur des béquilles lors d'un voyage en France | Clémson

La Fédération internationale de volleyball a privé la Russie de l’organisation des championnats du monde masculins en août. Le volleyball a également suspendu les équipes et clubs russes des événements internationaux, tandis que l’aviron, le badminton, l’aviron et le triathlon ont décidé d’exclure les athlètes russes de leurs compétitions.

D’autres sports comme la natation, le cyclisme et la course automobile n’ont pas suivi la recommandation du CIO d’interdire les Russes.

L’instance dirigeante de la natation, connue sous le nom de FINA, a déclaré mercredi qu’elle autoriserait les nageurs russes et biélorusses à participer « en tant que neutres, concourant sous le drapeau de la FINA et l’hymne de la FINA ».

La Russie accueille les championnats du monde en petit bassin en décembre. La FINA a déclaré qu’elle avait retiré la médaille de la Fédération décernée à Poutine en 2014.

Le cyclisme permettra aux coureurs russes de concourir en tant que neutres mais interdira les équipes et les sponsors russes et biélorusses. Les pilotes russes tels que Nikita Mazepin restent compétitifs, mais interdire les voitures aux couleurs nationales empêcherait Mazepin Haas de repeindre la bande du drapeau russe qu’il a retirée lors des essais de la semaine dernière, a déclaré l’organisme international de course automobile, la FIA. Le Grand Prix de Russie a été retiré du calendrier vendredi.

Les organisateurs ont déclaré que les Jeux mondiaux, une compétition multisports prévue cet été à Birmingham, en Alabama, interdisaient aux athlètes et officiels de Russie et de Biélorussie de participer à l’événement de 11 jours mettant en vedette des sports et des systèmes non inclus dans le programme olympique. Ils suivaient la direction du Comité international olympique, qui apporte son soutien aux Jeux mondiaux.

READ  Le président de la Fédération française Laporte sera jugé pour un accord de parrainage

La Russie et la Biélorussie se sont associées pour envoyer plus de 150 athlètes aux derniers Jeux mondiaux, qui se sont tenus à Wroclaw, en Pologne, en 2017.

Les athlètes russes sont déjà arrivés en Chine pour les Jeux paralympiques d’hiver, qui s’ouvrent vendredi. Ils devraient concourir en tant que RPC, abréviation du Comité paralympique russe, après que le Comité international olympique ait offert une éventuelle exemption pour les événements commençant à court terme. L’équipe nationale ukrainienne n’est pas encore arrivée à Pékin, mais les organisateurs ont déclaré s’attendre à ce que les athlètes du pays arrivent à temps.

Les instances dirigeantes de trois sports olympiques – l’escrime, le tir et la boxe – sont dirigées par des Russes. Et jusqu’à présent, seuls les tirs ont empêché les athlètes russes de concourir.

Le président milliardaire de la Fédération internationale d’escrime, Alisher Usmanov, a déclaré mercredi qu’il « suspendrait l’exercice de mes fonctions… jusqu’à ce que la justice soit rétablie » après son approbation par l’Union européenne.

L’invasion a également conduit certains sponsors et entreprises à rompre leurs liens. Adidas, le fabricant de maillots de l’équipe nationale russe de football, a annoncé qu’il suspendait son partenariat avec la fédération avec effet immédiat.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer