Economy

La France va fournir près de 2 millions de dollars aux petites entreprises détenues par des femmes en Égypte – économie – entreprise

La ministre du Plan Hala El-Said (deuxième à partir de la droite) a assisté jeudi à la signature d’un protocole d’accord entre l’Agence de développement des petites, moyennes et micro-entreprises (MSMEDA) et la Banque agricole d’Égypte. Photo publiée avec l’aimable autorisation du ministère de la Planification

L’accord de financement vise à soutenir l’initiative Bab Rizq, qui s’inscrit dans le cadre du Projet national pour le développement de la famille égyptienne, selon un communiqué publié par le ministère de la Planification et du Développement économique de l’Agence pour le développement des moyens, Petites et micro-entreprises.

Basil Rahmi, PDG de MSMEDA, a déclaré que l’accord financera environ 3 000 petits projets.

Il a ajouté que la priorité sera donnée aux femmes qui vivent dans les villages de 20 gouvernorats ciblés par l’Initiative pour une vie décente, faisant référence à l’initiative présidentielle qui vise à améliorer le niveau de vie dans les campagnes.

Rahmy a ajouté que l’accord fournira jusqu’à 100 000 livres égyptiennes (un peu plus de 3 200 dollars) par prêt et un accès plus large aux clients via le vaste réseau de succursales de la banque, en particulier dans les zones rurales.

Rahmi a indiqué que jusqu’à présent, l’Agence de développement des moyennes, petites et micro-entreprises et la banque ont financé environ 20 000 petits projets avec des contrats d’une valeur de 156 millions d’EGP qui sont utilisés comme prêts renouvelables, et plus de 160 millions d’EGP ont été décaissés par l’intermédiaire d’agences bancaires à travers la République. .

La ministre du Plan Hala Al-Saeed, qui a assisté à la cérémonie de signature, a souligné le rôle de l’accord dans l’autonomisation des femmes en améliorant leur statut économique et en leur permettant de mener une vie décente.

READ  Pas de pression supplémentaire pour Alcaraz à Roland-Garros, selon Ferrero - Sports

Al-Saeed a expliqué que le projet national de développement familial travaille également sur la sensibilisation, la réforme législative, la numérisation des services et la fourniture de services de santé.

Elle a ajouté que le projet prévoit d’étendre l’utilisation d’incitations positives, y compris des incitations financières telles que des polices d’assurance qui donnent aux femmes jusqu’à 60 000 livres.

Lien court:

Beaumont-Lefebvre

"Food lover. Alcohol advocate. Problem solver. Coffee expert. Internet maven for hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer