Top News

La France sévit pour tenter d’empêcher le départ des bateaux de migrants

Un nombre record de personnes ont réussi à traverser la Manche à bord de petites embarcations samedi, malgré les mesures prises par la France pour empêcher les départs de ses côtes.

À l’embouchure de la rivière Canche, dans le nord de la France, une série de pontons forment une barrière flottante près de l’embouchure de la rivière, là où la rivière se jette dans la Manche. Il s’agit de la dernière mesure prise par les autorités pour tenter d’empêcher les migrants de quitter les côtes françaises vers le Royaume-Uni. Le poste de contrôle, érigé le 10 août, vise à arrêter les soi-disant « bateaux-taxis » utilisés par les passeurs.

Les navires commencent leur voyage à vide, loin des côtes, avant de récupérer sur les côtes des migrants venus d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, indique un rapport de l’Organisation mondiale de la santé. Agence France Presse (AFP) Expliquer.

Auberge Migrants, un groupe de défense des droits des migrants, a prédit que le résultat du mur flottant serait une traversée de la Manche plus longue et plus dangereuse | Source : Capture d’écran d’un Tweet de @AubergeMigrants, 17 août 2023

De vastes patrouilles côtières sont déjà en cours et des équipements de surveillance ont été installés dans 12 municipalités et quatre ports, et d’autres devraient être installés en 2024. Agence France Presse Citant les autorités locales.

Chaque jour, 800 agents de sécurité en moyenne, à pied ou en buggy, surveillent les plages et les dunes de sable le long des 130 km de côtes entre Dunkerque et la Baie de Somme. Ils sont assistés par l’agence européenne des frontières Frontex, qui patrouille la zone avec des avions et des drones équipés de caméras infrarouges et thermiques.

Lire aussi: De la France au Royaume-Uni : pourquoi les migrants risqueraient-ils de traverser la Manche ?

Fermetures de routes

Les migrants tentant de quitter la France pour le Royaume-Uni optent de plus en plus pour des voyages dangereux en bateau depuis que la sécurité renforcée au port de Calais et dans le tunnel sous la Manche reliant la France au sud-est de l’Angleterre a rendu ces itinéraires presque impossibles.

READ  Alors que les admissions à l'hôpital montent en flèche, la France revient aux masques

Les environs de Calais ressemblent désormais à une forteresse : le port et la gare du tunnel sont clôturés par des caméras, et un mur « anti-intrusion » a été érigé le long de la route pour empêcher les gens de monter dans les camions.

Les places de parking de la zone logistique Transmark sont également clôturées. « On peut entrer » parfois, « mais c’est difficile », explique Ouham, un Soudanais de 23 ans expulsé de la zone par la police.

Lire aussi : «Je pensais que j’étais en train de mourir» – Idriss, survivant de la catastrophe des migrants du canal

Migrants (passeurs) interpellés par la gendarmerie près de la Pointe de la Crèche, le 3 septembre 2023 |  Photo : Image Alliance/Sébastien Jarry
Migrants (passeurs) interpellés par la gendarmerie près de la Pointe de la Crèche, le 3 septembre 2023 | Photo : Image Alliance/Sébastien Jarry

Les autorités françaises tentent également d’empêcher les migrants d’installer des camps temporaires le long de la côte. Dans le centre de Calais, des espaces sous les ponts ont été clôturés et des rochers ont été placés sur le trottoir pour empêcher les gens de s’installer.

« Je ne peux plus dormir ici », a déclaré Amine, un Marocain de 22 ans, qui a passé un mois à chercher un moyen de traverser le canal. Agence France Presse.

Une autre jeune Somalienne a déclaré qu’elle résidait chez une Française et qu’elle s’était rendue sur la place « pour chercher des nouvelles des passages ».

Lire aussi : Dans la lutte française contre les passeurs de migrants : un regard plus attentif

Un groupe de personnes soupçonnées d'être des migrants traversant la Manche à bord d'un petit bateau quitte les côtes françaises et se dirige vers Douvres, Kent, Angleterre, mardi 29 août 2023 |  Photo : Image Alliance/Associated Press |  Gareth Fuller
Un groupe de personnes soupçonnées d’être des migrants traversant la Manche à bord d’un petit bateau quitte les côtes françaises et se dirige vers Douvres, Kent, Angleterre, mardi 29 août 2023 | Photo : Image Alliance/Associated Press | Gareth Fuller

Inscription expatrié

Le gouvernement britannique, en plus d’introduire une législation plus stricte pour empêcher la traversée de la Manche, a financé les mesures de sécurité françaises à hauteur de quelque 465 millions d’euros depuis qu’un accord de 2014 a confié à la France la responsabilité de la gestion de cette région frontalière.

READ  L'Union européenne doit prendre une décision fatidique pour la Bulgarie ᐉ Nouvelles de Fakti.bg - Monde

La Grande-Bretagne devrait ajouter plus de 640 millions d’euros au total d’ici 2027. Agence France Presse rapports.

Malgré les mesures, 20 074 migrants ont réussi à traverser le canal à bord de petits bateaux jusqu’à présent cette année. Samedi, un nouveau record a été établi, avec 872 personnes arrivées en une journée. Cependant, dans l’ensemble, le nombre d’arrivées de petits bateaux a diminué de près de 20 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Avec l’Agence France-Presse

Lire aussi: Royaume-Uni : le « projet de loi sur l’immigration clandestine » devient loi

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer