Top News

La France étend le contrôle de l’État sur les investissements étrangers alors que la pandémie se poursuit

By Joshua Kirby and Dimitri Delmond

La France étendra une mesure temporaire renforçant le contrôle de l’État sur les investissements étrangers dans les grandes entreprises pour les protéger à la lumière de la pandémie de coronavirus en cours, a déclaré lundi le ministre français des Finances Bruno Le Maire à la chaîne de télévision France 2.

Pour une autre année, jusqu’à fin 2022, le seuil des droits de vote à partir duquel une autorisation ministérielle est requise pour les IDE dans les entreprises françaises « sensibles » restera à 10 %, contre 25 % en temps normal. La mesure a été initialement introduite en avril 2020 et vise à protéger les entreprises françaises dans un contexte de volatilité des marchés causée par la pandémie et d’une forte baisse des valorisations, les laissant vulnérables à des approches hostiles, selon le site Internet de la Direction générale du Trésor du ministère.

Une éventuelle offre publique d’achat sur l’épicier français Carrefour SA par Alimentation Couche-Tard Inc. a été annulée. Canada en janvier de cette année après que M. Le Maire a déclaré que le gouvernement bloquerait un tel accord. Le ministre a déclaré à l’époque que Carrefour, en tant que grand distributeur de produits alimentaires en France, était trop important pour la chaîne d’approvisionnement du pays pour être vendu.

La procédure ne s’applique qu’aux offres hors Union européenne et Espace économique européen pour les sociétés françaises cotées, selon la Direction générale. Le seuil devait initialement revenir à 25 % fin 2020 avant la première prolongation jusqu’au 31 décembre de cette année. M. Le Maire a déclaré que la mesure s’appliquerait désormais jusqu’au 31 décembre 2022.

READ  Champions inconnus du Tour de France : Amund Grøndahl Jansen dans le sport du ski-alpinisme et maître de son destin

Dans la même interview, le ministre a déclaré qu’il n’était pas inquiet des effets de la nouvelle variante du coronavirus d’Omicron sur la croissance économique en France. M. Le Maire a déclaré que la croissance du pays était « forte » et bien fondée. Cependant, il a noté que des inquiétudes subsistent concernant les contraintes d’approvisionnement dans les secteurs de l’automobile et de la construction, ainsi que les pressions sur l’emploi dans le secteur de l’hôtellerie et les pressions inflationnistes liées aux goulots d’étranglement de l’offre.

Cette histoire a été traduite en tout ou en partie à partir d’une version en langue française initialement publiée par L’Agefi-Dow Jones.

Écrivez à Joshua Kirby à [email protected]; Tweet intégré et à Dimitri Delmond à [email protected]

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer