Top News

La France et l’Allemagne se querellent sur la proposition de l’UE de classer l’énergie nucléaire et gazière dans la catégorie « verte »

Une proposition de l’Union européenne visant à qualifier l’énergie nucléaire et gazière de « verte » a été critiquée par le gouvernement allemand.

Le projet de plan stipule que le gaz et les énergies nucléaires sont essentiels à la transition vers une énergie plus propre.

Mais Steffi Lemke, ministre allemande de l’Environnement, a déclaré que la proposition était « complètement fausse », tandis que son homologue autrichienne Leonor Gosler a déclaré que Vienne poursuivrait le bloc si elle était adoptée.

Cette situation met les pays sur une trajectoire de collision avec la France, qui produit 70 % de son énergie à partir de l’énergie nucléaire et mène les efforts pour la classer comme durable.

Le président Emmanuel Macron a récemment annoncé un investissement d’un milliard d’euros dans l’expansion de l’énergie nucléaire.

Selon la proposition de la Commission européenne, les investissements dans de nouvelles installations nucléaires devraient être classés comme « verts » s’ils répondent à certains critères techniques, notamment un plan spécifique pour l’élimination des déchets radioactifs.

Le plan inclura des projets d’énergie nucléaire et gazière dans le système de « classification de la finance durable » de l’Union européenne, encourageant des milliards d’investissements privés pour aider à prévenir le changement climatique.

Frauduleux et ridicule

Robert Habeck, ministre allemand de l’Économie, a déclaré que les propositions étaient un « greenwash » et s’est demandé si elles seraient « acceptées par les marchés financiers ».

« Classer l’énergie nucléaire comme durable est faux – c’est () une technologie à haut risque », a-t-il déclaré.

Michael Bloss, porte-parole du Parti vert au Parlement européen pour la politique climatique, a attaqué Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, affirmant que cela « détruisait la crédibilité de l’écolabel européen pour les investissements financiers ».

READ  Top 10 des offres de rugby cette saison, y compris la star anglaise en France et au Pays de Galles

Bloss a déclaré que le label de durabilité était désormais « frauduleux » et « ridicule » car l’énergie nucléaire et gazière serait mise « au même niveau que l’énergie solaire et éolienne avec cette proposition ».

Alors que le Luxembourg a rejoint l’Allemagne et l’Autriche dans l’opposition, plusieurs États membres de l’UE, dont la Finlande et la République tchèque ainsi que la France, ont appelé à une plus grande utilisation de cette technologie.

La proposition deviendra loi en 2023 si elle est soutenue par une majorité de membres de l’UE.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer