Top News

La France dit que 110 000 fausses cartes de santé sont en circulation

délivré en :

Paris (AFP) – Jeudi, le ministère français de l’Intérieur a déclaré qu’environ 110 000 faux permis sanitaires circulaient en France, avec des centaines d’enquêtes lancées contre les fabricants et utilisateurs de faux documents.

Une carte de santé, qui montre une preuve de vaccination, une récupération Covid ou un résultat de test négatif récent, est requise pour accéder aux transports en commun, aux restaurants et aux événements culturels.

Le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanen a déclaré qu’en enquêtant sur les utilisateurs et les distributeurs de faux documents, la police a découvert que le personnel médical était parfois complice de la fraude.

« Le problème des faux permis sanitaires, c’est qu’ils impliquent souvent la complicité de vrais médecins ou de vraies infirmières », a-t-il déclaré à France 2 : Cela rend les infractions « extrêmement difficiles à prouver ».

Darmanin a déclaré qu’une centaine de personnes ont été arrêtées à la suite de 400 enquêtes depuis que la carte de santé est devenue obligatoire dans certaines parties de la vie publique.

Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison, a-t-il déclaré, ajoutant que certains d’entre eux ont déjà été condamnés à des peines de prison avec sursis ou à de véritables peines de prison.

Le mois dernier, un médecin qui aurait vendu au moins 220 fausses cartes de santé a été inculpé et détenu en région parisienne.

Darmanin a déclaré qu’il était favorable à l’abandon des poursuites contre les utilisateurs de faux permis de santé qui ont accepté d’obtenir à la place un vrai permis.

READ  Macron demande à Bennett de s'assurer qu'Israël traite les allégations d'OSN - rapport

Le gouvernement français a prévenu que le nombre de patients Covid en soins intensifs pourrait atteindre 4 000 pendant la période de Noël, contre 3 000 actuellement.

Il vante les injections de vaccin de rappel pour contrôler la pire attaque de la variante Omicron, et a averti que les laissez-passer de santé ne seront pas valables à partir de la mi-janvier, à moins que les porteurs ne reçoivent un vaccin supplémentaire.

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer