World

la consommation d’anxiolytiques et de somnifères est montée en flèche

Que savoir ce samedi matin

  • Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce mardi à 20 heures pour annoncer une adaptation des règles d’enfermement.
    “Nous sommes sur la bonne voie” pour rouvrir les petites entreprises “vers le 1er décembre”, a déclaré le Premier ministre Jean Castex.
    Les supermarchés, le commerce et le commerce en ligne ont convenu de reporter d’une semaine le Black Friday prévu au 27 novembre, “sous réserve d’une réouverture des magasins d’ici là”.
    «Même si les indicateurs restent à des niveaux élevés, leur observation suggère que le pic épidémique de la deuxième vague a été franchi», a déclaré Santé publique France.
  • Les premiers vaccins contre Covid-19 pourraient commencer à être commercialisés avant la fin de l’année en Europe et aux États-Unis.

12 h 37: Six mois d’immunité contre le virus

Les personnes atteintes du coronavirus sont très peu susceptibles de contracter à nouveau la maladie dans les six prochains mois, selon une étude de l’Université d’Oxford. Cette recherche est basée sur une étude réalisée entre avril et novembre 2020 auprès de 12180 soignants employés dans les hôpitaux universitaires d’Oxford.

11h45: La consommation d’anti-anxiété et de somnifères a explosé

L’incapacité de voir le bout du tunnel, la solitude, l’inquiétude au niveau professionnel. Le coronavirus, l’enfermement, mais aussi le terrorisme qui continue de frapper, plongent de nombreux Français dans un profond malaise: les syndromes dépressifs ont doublé en quelques semaines. Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran a constaté que la santé mentale s’était “considérablement dégradée”. Entre fin septembre et début novembre, le nombre de personnes en état dépressif a doublé, passant de 10 à 21% selon Santé publique France. Dès le premier accouchement et les mois qui ont suivi, la consommation d’anxiolytiques et de somnifères a augmenté, avec près de 1,6 million de traitements supplémentaires délivrés en 6 mois par rapport au niveau attendu.

“Ce qui est dur, c’est l’accumulation”

“Ce qui est dur, c’est l’accumulation. Il s’est passé trop de choses cette année”, raconte Marie, 43 ans. Cette parisienne, mère de deux enfants, se sent “au bord de la bascule”.

“Il prend de l’ampleur au retour des vacances de la Toussaint” avec la reconfiguration, l’assassinat terroriste du professeur Samuel Paty, l’attentat de Nice. Avec son mari, médecin généraliste, elle suit les personnages de Covid d’une manière «presque obsessionnelle».

Mais elle essaie chez elle de ne parler que de choses positives: “Sinon, je vais dévisser”. Ce cadre supérieur a depuis dix jours “lutté pour travailler, pour trouver du plaisir”. “Tout est un travail difficile: prendre soin des enfants, fêter les anniversaires, organiser Skype avec des amis. J’ai une sensation d’étouffement.”



Photo d’illustration John MOORE / GETTY IMAGES AMÉRIQUE DU NORD / AFP

11h15: Extension de l’état d’urgence au Portugal

L’état d’urgence sanitaire en vigueur au Portugal depuis le 9 novembre a été prolongé vendredi, jusqu’au 8 décembre inclus, et devrait même s’étendre au-delà de cette date, alors que le gouvernement n’a pas encore précisé les mesures qui s’appliqueront à partir de mardi.

10h51: Un appel à la reprise des sports de plein air

Soixante-huit sénateurs de la droite et du centre demandent, dans une lettre adressée au Premier ministre Jean Castex, la reprise des sports de plein air individuels et la suppression de la limite de 1 km pour l’exercice physique. «Sur le front de la santé, des études récentes montrent que le risque de contamination au CoVid-19 en plein air et dans le respect des gestes barrières est quasi inexistant», argumentent les signataires, à la tête desquels Michel Savin, sénateur LR de l’Isère, qui citent également les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité, d’hypertension artérielle, ou encore de dépression et d’anxiété, liés à un mode de vie sédentaire.

10 h 20: Toronto et sa banlieue en «confinement» à partir de lundi

Le Canada connaît une “augmentation fulgurante des cas” de coronavirus et les Canadiens doivent se remettre rapidement, a averti le Premier ministre Justin Trudeau vendredi quelques heures après la publication de nouvelles projections alarmistes des autorités sanitaires.

La plus grande ville du Canada, Toronto, et une grande partie de sa banlieue seront placées en «lock-out» à partir de lundi en raison de l’aggravation de l’épidémie de Covid-19, a déclaré vendredi le Premier ministre des États-Unis. Ontario.

9 h 58: les restrictions sur les vaccins et le Royaume-Uni se durcissent

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il avait demandé à son régulateur de la santé de revoir le vaccin de Pfizer / BioNTech contre le nouveau coronavirus, dans le cadre de l’Écosse resserrant les restrictions et l’Irlande du Nord décide d’introduire un nouveau confinement deux semaines.

Le Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe par l’épidémie avec plus de 54 000 morts, a déjà commandé 40 millions de doses de ce vaccin et espère en recevoir 10 millions d’ici la fin de l’année.

9h19: Projection régionale en Italie

La région autonome italienne du nord de l’Italie Trentino Alto Adige, classée “zone rouge”, a lancé une campagne de dépistage massive qui durera jusqu’à dimanche, dans le but de tester 70% de sa population au quotidien. volontaire.

9h08: Le pic de la deuxième vague est sans doute passé

Le pic de la deuxième vague en France a probablement été franchi, a indiqué vendredi l’agence de santé Santé publique France, appelant toutefois à maintenir des mesures préventives.

8h36: Appel au G20 pour aider l’OMS

Les pays du G20 doivent contribuer à combler un manque à gagner de 4,5 milliards de dollars dans le fonds de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notamment pour distribuer des vaccins contre le coronavirus, ont exhorté plusieurs dirigeants, dont le président de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Commission européenne Ursula von der Leyen.

READ  La situation "est très grave", alertent les autorités

8 h 03: Les vaccins chinois sont-ils efficaces?

La société pharmaceutique chinoise Sinopharm a déclaré que près d’un million de personnes avaient déjà reçu des inoculations «d’urgence» de ses deux vaccins expérimentaux, sans fournir de données cliniques sur leur efficacité.

8h01: Espagnols vaccinés dès le premier trimestre

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a affirmé qu’une partie “très importante” des Espagnols serait vaccinée contre Covid-19 d’ici la fin du premier semestre 2021.



Photo Fernando CALVO / diverses sources / AFP

7 h 45: Demande d’autorisation déposée par Pfizer

L’alliance Pfizer / BioNTech a, comme prévu, déposé vendredi aux Etats-Unis une demande d’autorisation pour son vaccin contre Covid-19. Dix mois à peine après le séquençage du nouveau coronavirus, cette demande marque pour le PDG de Pfizer Albert Bourla une étape cruciale dans la quête effrénée d’un vaccin. Et une autre société américaine, Moderna, devrait faire de même très prochainement.

De quoi espérer que les premiers vaccins contre Covid-19 puissent commencer à être distribués dès décembre aux Etats-Unis et dans l’Union européenne s’ils obtiennent rapidement le feu vert des autorités sanitaires concernées. Pfizer / BioNTech et Moderna ont annoncé une efficacité d’environ 95% pour leurs vaccins, dont des centaines de millions de doses ont déjà été réservées par différents gouvernements.

7h20: Un santon du professeur Raoult pour la crèche

Pour ramener la crèche de Noël à l’époque du Covid-19, une santonnière de Saint-Cyr-sur-Mer (Var) a créé une figurine à l’effigie du professeur Didier Raoult, le directeur controversé de l’Institut Hospitalier Universitaire Méditerranée Infection, grand défenseur de l’hydroxychloroquine. Longs cheveux blancs, lunettes en métal, tout y est, y compris, dans son tube à essai, un minuscule SRAS-CoV-2, le virus qui cause le Covid-19. Au total, sur les quelque 1 800 figurines qu’elle produit chaque année, Fabienne Pardi, maître artisan, ajoute cette fois une cinquantaine de “Raoults”. Du haut de ses 7 cm, avec sa blouse blanche, le Santon Raoult nécessite 3 heures 30 de travail, pour un prix de vente de 35 euros. Et toute la production a été arrachée en quelques jours.



Photo Nicolas TUCAT / AFP

7h16: le fils aîné de Donald Trump testé positif

Donald Trump Jr, fils aîné du président américain Donald Trump, a été testé positif au Covid-19. Il est en quarantaine dans sa maison de campagne depuis qu’il a eu le résultat, a déclaré vendredi son porte-parole, ajoutant qu’il n’avait absolument aucun symptôme.

Donald Trump a annoncé début octobre avoir été testé positif, tout comme sa femme Melania. Il avait été hospitalisé pendant plusieurs jours à l’hôpital militaire de Walter Reed dans la banlieue de Washington.

Quelques jours plus tard, la Première Dame a annoncé que leur fils Barron avait également été infecté par le nouveau coronavirus. L’annonce du test positif de Donald Jr, 42 ans, intervient quelques heures après celle d’Andrew Giuliani, fils de Rudy Giuliani, avocat personnel du président américain.

7h07: les anti-masques se rencontrent ce week-end en Allemagne

Le mouvement des “anti-masques”, en pleine expansion en Allemagne, interpelle par son caractère hétérogène: drapeaux de la communauté LGBT, emblème du pacifiste Gandhi, QAnon, porteurs de casquettes Trump 2020, évangélistes, hippies … Un rassemblement de La proximité immédiate de 10 000 opposants aux mesures restrictives imposées par la pandémie de Covid-19 s’est tenue à nouveau cette semaine à Berlin, réunissant des participants qui n’avaient pas grand-chose en commun – si ce n’est leur méfiance envers les institutions. Une nouvelle mobilisation est prévue ce week-end à Leipzig, ville de l’est de l’Allemagne où une précédente manifestation, début novembre, s’est soldée par des affrontements avec la police.

6h50: Castex et Véran se rendent à Dijon

Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, se déplacent ce samedi à Dijon pour échanger “avec les acteurs économiques et les représentants des commerçants, dans le cadre d’une réunion de travail pour définir les conditions et protocoles Sanitaires renforcés permettant aux entreprises de rouvrir vers le 1er décembre, sous réserve de l’amélioration de la situation épidémiologique », a précisé la préfecture.

Ils iront ensuite à la rencontre des équipes soignantes mobilisées dans la lutte contre le Covid-19 au CHU Dijon Bourgogne, où la situation reste tendue avec saturation des lits de réanimation.

6h47: les indicateurs en baisse

Le pic épidémique de la 2ème vague de Covid-19 a sans doute été franchi en France, mais si les entreprises espèrent ouvrir le 1er décembre, la page de l’endiguement n’est pas encore tournée.

READ  Dominion Software, nouvelle cible du camp Trump pour crier à la fraude

Au cours de la semaine du 9 au 15 novembre, tous les indicateurs sont en baisse: cas confirmés de contamination (182783 contre 305135 la semaine précédente), taux de résultats positifs (16,2% contre 19,7%), hospitalisations (17390 contre 19,940), admissions en réanimation (2 761 contre 3 037) et, dans une moindre mesure, des décès (3 756 contre 3 817 la précédente).

Sur les dernières 24 heures, le nombre de décès enregistrés à l’hôpital est de 386, alors que le nombre de patients en réanimation a légèrement baissé pour le 4ème jour consécutif.

6h45: Bienvenue sur cette vidéo en direct consacrée à l’épidémie de coronavirus en France et dans le monde.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer