entertainment

La Commission européenne traite les règles françaises de SVOD prévues

La Commission européenne a émis des réserves sur les projets de la France de mettre en œuvre de nouvelles règles européennes dans le droit national qui imposent des obligations aux plates-formes internationales de vidéo à la demande telles que Netflix, Amazon Prime et Disney +.

Selon les informations consultées par le groupe consultatif NPA Conseil et le quotidien financier Les Echos, la Commission européenne a abordé les principaux éléments du projet de règlement SMAD français régissant les services de VOD, qui traduit la directive sur les services de médias audiovisuels de la Commission européenne en droit national.

Plus précisément, la Commission européenne voit une proposition de règle française stipulant que la cotation d’une entreprise européenne issue des catalogues doit inclure 85% d’entreprises françaises pour les services SVOD et 80% d’entreprises françaises pour les services VOD.

La Commission européenne estime que de tels quotas pourraient créer des avantages pour les producteurs français bien supérieurs à ceux considérés comme proportionnels.

La Commission s’est également inquiétée des projets français d’imposer des contributions obligatoires des entreprises européennes à 20% du chiffre d’affaires en France, passant à 25% dans le cas des plateformes diffusant des films sortis en salles la même année. Ces montants dépassent ceux pratiqués par les autres pays européens, qui sont généralement limités à environ 5% selon NPA Conseil.

Le CSA, le régulateur français des médias, a émis un avis positif sur le projet de décret SMAD fin mars, arguant qu’il représentait une «étape majeure» dans le financement des contenus modernes dans un contexte de profonds changements dans le secteur audiovisuel.

READ  Ils refont la télé "présentée par Hapsatou Sy sur C8?

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer