science

La caméra HiRISE de la NASA a capturé le diable de poussière martien

Un diable de poussière peut être vu traversant les plaines de Syria Planum, un vaste plateau sur Mars, dans cette dernière image de la caméra High Resolution Imaging Experiment (HiRISE) de la NASA. Non seulement cette image époustouflante met en valeur la beauté fascinante de notre voisin céleste, mais elle fournit également des informations précieuses sur la météo et la dynamique atmosphérique de Mars.

L’image révèle un diable de poussière distinct qui projette une ombre lorsqu’il se déplace sur la Terre martienne. Cette nuance peut être utilisée pour estimer la hauteur du diable de poussière. Cette observation fait partie d’un effort d’observation en cours par HiRISE pour étudier et documenter les processus dynamiques qui se produisent sur Mars au cours des différentes saisons.

Les diables de poussière, comme leurs homologues terrestres, se forment lorsque la chaleur du soleil réchauffe le sol, réchauffant l’air directement au-dessus. L’air chauffé devient moins dense et monte, créant un mouvement vertical. Dans le même temps, de l’air plus frais descend, entraînant une convection locale. Dans les zones venteuses, les vents peuvent induire la circulation de cellules de convection, conduisant à la formation de tourbillons de poussière.

Pour concentrer ses efforts de surveillance sur Mars, HiRISE se concentre sur des régions connues pour être poussiéreuses, comme la Syrie Planum. De plus, les observations sont faites à la fin du printemps et en été, lorsque le sol martien devrait être chaud. En ciblant ces conditions spécifiques, les scientifiques peuvent augmenter la probabilité de capturer les diables de poussière en action et mieux comprendre leur propagation et leur comportement sur la planète.

READ  Les scientifiques disent qu'un impact géant pourrait avoir formé la lune en quelques heures: The Tribune India

Au fil des ans, HiRISE de la NASA a observé de nombreux diables de poussière sur Mars. Ces observations contribuent à une meilleure compréhension des modèles climatiques de la planète et du rôle de la poussière dans la formation de son environnement.

La NASA et d’autres agences spatiales continuent d’étudier la planète rouge pour découvrir son histoire géologique, comprendre son potentiel de vie passée ou présente et ouvrir la voie à une future exploration humaine. Chaque nouvelle observation nous rapproche de percer des mystères et d’approfondir notre connaissance des corps célestes voisins.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer