Top News

La Bulgarie est à l'origine de 50 % des perturbations du système énergétique européen

En 2023, 50 % des perturbations du système énergétique européen seront causées par la Bulgarie, 30 % par la France et 20 % par d'autres pays. C'est ce qu'a déclaré la directrice exécutive de l'Opérateur du système électrique (ESO), Angéline Tsatchev, lors d'une audition devant la commission de l'énergie du Parlement.

La raison en est le manque de capacités d’équilibre. Tsatchev a souligné que le 9 avril de l'année dernière, des sanctions avaient été imposées à la Bulgarie en raison du manque de possibilité de compenser l'excédent d'électricité produit par les sources d'énergie renouvelables. Le surplus a atteint plus de 1 076 mégawatts en une heure. 900 MW ont été retirés du pays de manière non planifiée, ce qui a ensuite entraîné des problèmes de fréquence en Europe, nécessitant l'activation d'une mesure d'urgence, ce qui a coûté à l'ESO une amende de 900 000 €. L'amende infligée par l'entreprise française s'élève à un million d'euros, car 1 100 mégawatts supplémentaires n'étaient pas prévus à partir de là.

Selon l'Observatoire européen austral, notre pays ne peut pas s'appuyer sur des plateformes d'équilibrage européennes, car chaque pays est responsable de son propre équilibre.

Le directeur du Département Central de Transport de l'ESO, Dimitar Zarchev, a souligné qu'au cours des deux dernières années, avec la pénétration rapide des cellules photovoltaïques, l'opérateur est parfois confronté à des problèmes lorsqu'il y a une production élevée de celles-ci, mais aussi de faibles charges. Cela se produit au printemps et à l'automne. Il a souligné que l'année dernière, les normes quantitatives que doit respecter l'Organisation Mondiale de l'Environnement ont été dépassées de 258%. Ceci est dû à un excès d’électricité.

READ  D’ici quelques semaines, la BNB commencera à frapper des pièces en euros bulgares

« Nous n'avons aucun problème à réguler le système lorsqu'il est en situation de pénurie, mais seulement en situation d'excédent », a déclaré Zarchev. Il a souligné qu'au cours des jours précédents, environ 2 500 mégawatts étaient produits à partir de centrales photovoltaïques pendant la journée, avec une charge du système comprise entre 3 200 et 3 300 mégawatts. Une partie de cette énergie était exportée, mais la production d’énergie solaire renouvelable dans la région était à l’époque élevée. Cela fait baisser les prix, mais conduit également à certaines mauvaises pratiques de la part des commerçants.

L'autre problème est que la différence dans cette production passe de zéro à 2 500 mégawatts en 4 à 5 heures, puis disparaît à mesure que la charge reste. Zarchev a souligné que le besoin de capacités de manœuvre devient de plus en plus tangible.

Au cours des trois premiers mois de cette année, en raison du temps chaud, la Bulgarie est devenue une fois de plus responsable de l'excédent d'électricité en Europe continentale. Zarchev a également commenté : « Jusqu’à présent, aucune mesure n’a été prise contre notre pays en tant que contrevenant, mais on s’attend à ce que cela se produise. »

L'ESO proposera des modifications législatives spécifiques pour faciliter le travail dans le système. Une solution possible consiste à utiliser d’anciens générateurs dans les centrales thermiques pour les intégrer aux actifs du réseau. L’objectif est d’assurer la stabilité dynamique du système.

Une autre mesure consiste à investir dans les capacités de manœuvre. « Nous avons besoin de quelque chose pour stocker l'énergie. Ces capacités doivent être gérées par l'opérateur, car de cette manière leur disponibilité sera garantie 24 heures sur 24, 365 jours par an », a déclaré Tsatchev.

READ  "Je suis désolé", déclare Messi, la star du Paris Saint-Germain, à propos du voyage en Arabie saoudite

En savoir plus sur le sujet :

Astor Abel

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer