Tech

Google adapte le système d’alerte aux tremblements de terre de la Nouvelle-Zélande pour aider les réfugiés en Ukraine

Heureusement, l’entreprise avait déjà quelque chose qu’elle pouvait adapter à de telles fins.

« Le système tire parti du mécanisme d’alerte à faible latence que nous avons conçu pour les alertes aux tremblements de terre », a déclaré Dave Burke, vice-président de l’ingénierie de Google pour Android, sur Twitter.

« Le déploiement du système commence aujourd’hui et s’accélérera pour cibler tous les téléphones Android en Ukraine au cours des prochains jours. »

Le géant de la recherche a également détaillé un certain nombre d’autres actions qu’il vient de prendre pour protester contre l’invasion de Vladimir Poutine sur le blog.

Cela inclut l’arrêt temporaire de la « grande majorité » de ses activités commerciales en Russie, y compris le blocage des publicités pour tous les annonceurs basés en Russie, l’arrêt de la fonctionnalité de paiement pour la plupart de ses services, l’arrêt des nouveaux abonnements au cloud et la réduction des options de monétisation de YouTube.

« Pour aider le nombre croissant de réfugiés dans la région, nous développons des moyens permettant aux entreprises de signaler si elles fournissent des services aux réfugiés », a poursuivi l’entreprise.

« Nous avons tous vu les images de la catastrophe humanitaire et des réfugiés en Ukraine.

« A partir d’aujourd’hui, les propriétaires d’hôtels des pays voisins de l’Ukraine peuvent indiquer dans leur dossier professionnel s’ils proposent un hébergement gratuit ou à prix réduit aux réfugiés. »

Les entreprises locales pourront également publier leurs profils d’entreprise sur la recherche et les cartes pour fournir une assistance et des services aux réfugiés.

« Au fur et à mesure que nous rassemblerons ces informations au cours des prochaines semaines, nous permettrons aux gens de trouver rapidement ces lieux dans la recherche et sur Maps. »

READ  le Redmi Note 9 Pro poursuit sa chute le Black Friday 🔥

Des rapports récents indiquent que plus de deux millions de personnes ont maintenant quitté l’Ukraine en tant que réfugiés depuis l’invasion russe du 25 février.

Les entreprises technologiques, dont Facebook, Apple, Netflix, Sony, TikTok et bien d’autres, ont suspendu ou restreint leurs services dans le pays, avec une condamnation presque universelle des actions de Poutine.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer